Se loger

Partout dans la ville, des grues attestent d’une intense activité dans le domaine du bâtiment. Il faut, selon le programme local de l’habitat (PLH), construire à Dijon, 1 000 nouveaux logements chaque année. De nouveaux quartiers voient le jour, sur des terrains qui étaient devenus des friches industrielles (Lejay-Lagoute, ex-abattoirs…), hospitalières (hôpital militaire Hyacinthe Vincent) ou militaires (Petit-Creuzot, Junot, Heudelet, Arsenal…). Les opérations de renouvellement urbain des quartiers des Grésilles, de Via Romana (Stalingrad) et de la Fontaine d'Ouche donnent lieu, avec l'aménagement de nouveaux espaces et équipements publics, à la réalisation de programmes résidentiels neufs et à la réhabilitation des immeubles anciens.

Les permis de construire

Le Service Droit des sols de Dijon Métropole instruit pour le compte des communes membres l’ensemble des autorisations d'occupation des sols. La délivrance des actes restant de la compétence des maires qui les signent.

Il existe  trois permis : le permis de construire, le permis d’aménager et le permis de démolir.
Les travaux et aménagements ne sont soumis à aucune formalité au titre du code de l’urbanisme. Ils doivent cependant respecter les règles locales d’urbanisme.
En fonction de la nature, de l’importance et de la localisation de votre projet, vous devez établir votre demande ou votre déclaration sur le formulaire correspondant.

Accédez à toutes les explications et à toutes les autorisations d'occupation des sols.

Un service pour la salubrité des logements

C'est le Service communal d'Hygiène et de santé (SCHS) de la Ville de Dijon, qui est chargé sur le territoire de la Ville de Dijon de la mise en œuvre des dispositions légales concernant la salubrité des habitations, au nom du maire et sur certaines procédures pour le compte du préfet.

Le SCHS peut être saisi par tout occupant d'un logement qui constate des anomalies telles qu'infiltrations, fissures, humidité excessive, problèmes de chauffage... dans son logement. Il peut également être saisi par les travailleurs sociaux qui suivent les occupants, l'ADIL, le Comité logement indigne…

Les inspecteurs sanitaires du SCHS se rendent au domicile des personnes qui l'ont saisi et vérifient que les normes d'habitabilité obligatoires (règlement sanitaire départemental, code de la santé publique) sont respectées.

Le maire, après instruction du dossier par le SCHS, demande au propriétaire de faire les travaux nécessaires le cas échéant afin d'assurer la préservation de la santé et de la sécurité de l'occupant.

Direction Santé et Hygiène
Téléphone : 03 80 48 80 60 et courriel :  police-sanitaire @ville-dijon.fr

Les principaux bailleurs sociaux

Cinq principaux bailleurs sociaux mettent leurs ressources au service des Dijonnais.

SCIC Habitat Bourgogne

Grand Dijon Habitat

Orvitis

Villéo

ICF Sud-Est Méditerranée

Le logement pour les étudiants

CROUS de Dijon

Les centres d'hébergement et de réinsertion sociale

La ville de Dijon compte par ailleurs trois centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) :

Dijon joue ainsi pleinement son rôle solidaire dans le cadre de la politique d’accueil d’hébergement et d’insertion  conduite par l’État.

Écoquartiers

Conçus en tenant compte des enjeux environnementaux, les écoquartiers font de Dijon une ville plus douce à vivre. Les efforts ne portent pas seulement sur ces nouveaux quartiers. À Dijon de plus en plus de bâtiments « verts » sortent de terre ou sont rénovés. Publiques ou privées, ces constructions contribuent à faire de la capitale régionale une référence en matière d'urbanisme et d'écologie urbaine.

en savoir plus