Groupe L’écologie pour vous

CONTACT

Juin 2024

À l’aube des élections européennes, notre groupe l’Ecologie Pour Vous rappelle son attachement à l’Union Européenne. L’UE est à notre sens une des plus belles réalisations de notre continent et une grande responsabilité prise par des pays qui se sont toujours fait la guerre. Associant toutes les générations du dispositif Erasmus, favorisant les échanges étudiants, aux premiers comités de jumelage, l’Union Européenne fait toujours sens face aux menaces de guerre aux limites de notre espace commun. L’Union Européenne est un havre de paix et de respect des droits fondamentaux, dans lequel nous bénéficions d’une alimentation plus saine qu’ailleurs, et qui nous aide financièrement à développer des quartiers d’habitation à énergie positive renouvelable comme à la Fontaine d’Ouche où les usagers voient leur facture d’énergie diminuer. Il est d’ailleurs plus facile de se sentir européen à Dijon tant nous sommes extrêmement proches de nos 9 villes partenaires européens. Restons unis !

Mai 2024

Ce Printemps apporte des pluies longues et régulières ce qui permet la recharge des nappes phréatiques. C’est une bonne nouvelle pour la flore et l’agriculture locales ! La Ville prend soin de ses espaces verts : 60% des surfaces sont labellisées EcoJardin et l’eau de pluie est réutilisée pour l’entretien. Les haies représentent un havre de biodiversité et attirent des oiseaux utiles pour réguler la population d’insectes nuisibles. La période de nidification est un moment charnière : prenons soin d’appliquer une fauche tardive et différenciée pour ne pas bousculer l’équilibre fragile de la vie. Les oiseaux sont nécessaires à notre survie, en particulier les corvidés qui ont des capacités cognitives et planificatrices étonnantes. Pour mieux comprendre la biodiversité qui nous entoure, nous vous invitons à vous rendre au Jardin de l’Arquebuse du 26 mai au 4 juin pour l’Exposition Scientifique (gratuite) : des scientifiques animeront des ateliers et répondront à vos questions.

Avril 2024

De la Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne d’Olympe de Gouges en 1791, à la loi sur l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) portée par Simone Veil en 1975, la reconnaissance du droit des femmes à disposer de leur corps a fait un long chemin. Aujourd’hui et en dépit des abstentions précédemment votées par les parlementaires de la Droite de Côte-d’Or, l’inscription dans notre Constitution de la liberté à l’avortement représente indéniablement une nouvelle avancée. Face à la montée des extrêmes, la décision du Congrès réuni à Versailles en mars offre davantage de garantie dans le temps à ce droit bafoué actuellement dans d’autres pays en Europe ou ailleurs. Une loi reste fragile face à un changement politique. Le droit des femmes, comme la Démocratie, doivent faire l’objet de la part des citoyennes et des citoyens d’une vigilance permanente. Notre municipalité prend ce sujet très au sérieux : nous avons récemment voté pour permettre un arrêt de travail en cas de règles douloureuses pour les agents de la Ville.

Mars 2024

Écologistes, nous sommes soucieux que les agriculteurs puissent vivre d’une juste rémunération. Nous sommes aussi inquiets des réponses décalées du gouvernement, qui marquent un recul dans la protection de la biodiversité, la santé des agriculteurs et de nos concitoyens. Nous appelons ainsi de nos voeux une agriculture vivrière, paysanne, à taille humaine et justement rémunérée. A Dijon, nous sommes avant-gardistes sur ces questions. Quand la loi EGALIM impose 20% de produits bio à la cantine, Dijon est à hauteur de 36% et les produits locaux représentent 20% de l’approvisionnement. Ce chiffre sera amélioré avec la montée en puissance de la légumerie métropolitaine. À l’aube des élections européennes, nous souhaitons éclairer nos concitoyens quant à l’instrumentalisation de la révolte agricole par la droite et l’extrême droite qui se font passer pour les meilleurs amis de l’agriculture et qui, en parfaite incohérence, votent au Parlement Européen des accords de libre-échange mettant en péril l’agriculture française.

Février 2024

Félicitations aux sportives et sportifs de la Team Sport Dijon qui ont été désignés pour porter la flamme olympique ! À double parité (deux sportives + deux sportifs paralympiques), ils sont représentatifs de la politique inclusive que nous portons. Bravo à tous les autres Dijonnais nominés tant pour porter la flamme que pour aider à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques. Cet événement international est décrié à juste titre pour son impact environnemental largement perfectible, il nous permet néanmoins de mettre en lumière notre politique sportive écologique particulièrement innovante et positive à Dijon : mise en place d’un système de régulation des températures des gymnases en fonction de l’usage, de l’âge et de la saisonnalité, programme de rénovation des équipements énergivores, 30% de clubs engagés dans la démarche Match For Green… Dijon a aussi été désignée Terre de Jeux et Centre de préparation olympique. Nous attendons ainsi des délégations internationales. La flamme de l’idéal olympique vit toujours, cet idéal de paix et d’amitié entre les peuples autour du sport, à travers les femmes et les hommes qui la font vivre, au-delà des guerres en cours. Notre souhait est que soit appliquée la trêve olympique et qu’elle se poursuive à l’avenir.

Décembre 2023

Décembre est le mois traditionnel des fêtes en famille et entre amis. C’est le passage vers une nouvelle année que nous souhaitons plus pacifique. L’actualité 2023 a été marquée par la guerre et la barbarie, aux portes de l’Europe et aussi au coeur de notre République. C’est toujours la peur de l’autre qui pousse les populations à se replier sur elles-mêmes et c’est sur cette peur que les extrémistes parient en Russie, en Azerbaïdjan, en Israël et en Palestine, et aussi en France. L’ardeur pour le débat est une passion française, caractéristique d’une démocratie qui fonctionne, mais nous devons rester vigilants à ne pas importer ces conflits sur notre territoire. Notre société est sous-tension. Réapprenons à débattre sans caricaturer l’autre. Profitons aussi de ce moment pour réaffirmer notre attachement à la laïcité. C’est une règle de vie juste, qui nous permet de vivre toutes et tous ensemble, sans avoir à nous inquiéter de la religion des autres, notamment sur les bancs de l’école. A cet égard, nous pensons aux familles qui ont perdu un proche professeur, assassiné pour avoir enseigné ce principe. Fêtons décembre dans la paix et réfléchissons à demain avec rigueur et bienveillance.

Novembre 2023

Depuis 1842, Dijon est au cœur de la ligne stratégique du chemin de fer ParisLyon-Marseille. C’est même à l’ingénieur dijonnais Henri Darcy que l’on doit la décision de placer Dijon sur le tracé ferroviaire de la ligne PLM. Le train fait partie de l’identité de Dijon et a permis la création de nombreux emplois. Au siècle dernier, on prenait le train pour aller travailler ou partir en vacances. Avec sa modernisation, le train est devenu un des transports en commun les plus écologiques d’aujourd’hui, mais son développement s’est ralenti et est insuffisant face aux enjeux climatiques et socio-économiques. Sur son territoire, Dijon fait sa part en développant les transports en commun ; mais comment le train peut-il être encore plus cher que l’avion ou qu’un covoiturage en voiture thermique ? Dans le contexte inflationniste actuel, nous réaffirmons notre participation à l’appel transpartisan pour rétablir la ligne de TGV Mulhouse-Lille, mais pas que. Nous appelons au développement d’une véritable toile ferroviaire entre les différentes villes de la Région Bourgogne Franche-Comté ET avec les différentes métropoles de France, plus accessibles en horaires et en prix.

Octobre 2023

Des craintes de l’arrivée du loup se font entendre auprès des bergers autour et dans Dijon. Nous voulons les rassurer et rassurer la population : le loup n’est pas un danger pour l’Humanité (c’est au contraire le meilleur régulateur de la biodiversité, « premier écologiste de France ! ») et les pouvoirs publics doivent pouvoir protéger efficacement les éleveurs sans les opposer au loup
et sans l’abattre systématiquement. C’est l’occasion pour nous écologistes, de saluer l’éco-pâturage à l’ouvrage dans les combes dijonnaises, méthode d’entretien écologique des espaces verts s’il en est ! L’éco-pâturage présente en effet de multiples avantages : moins de pollution, moins de matériel à entretenir, des plus-values, une régénération de la flore des zones entretenues par les animaux, un lien social garanti par leur présence, un élevage préservant
bien-être et fin de vie des animaux. Il est aussi important pour nous écologistes que les bergers choisis ne pratiquent pas l’insémination artificielle (faisant des brebis de véritables objets de reproduction et qui ne se termine pas toujours bien pour certains agneaux). Préservons la dignité des animaux sauvages et domestiques !

Septembre 2023

L’été 2023 a été marqué par trois incendies. L’INCENDIE CLIMATIQUE continue à enflammer nos territoires avec une météo déréglée qui remplit peu les nappes phréatiques. Sur ce point, la transition énergétique choisie par Dijon est bonne mais nous allons devoir végétaliser activement le centre-ville pour protéger la population du réchauffement. La rénovation énergétique des logements pour limiter l’inconfort caniculaire et l’étalement urbain, doit également être poursuivie. L’INCENDIE DE NOTRE SOCIÉTÉ nous préoccupe entre émeutes urbaines et dérapages violents de certains policiers (qui ne représentent pas la Police en général !). Nous, écologistes, sommes attachés à l’ordre républicain et au débat démocratique sans violence. A cet égard, l’incendie criminel d’une école dijonnaise nous indigne profondément et nous saluons les services de la ville qui font le maximum pour permettre sa réouverture prochaine. L’INCENDIE DE LA GUERRE EN EUROPE se poursuit. En cette nouvelle année scolaire et politique, nous nous évertuerons à poursuivre et renforcer nos relations avec nos douze villes partenaires en Europe et en Afrique. La paix n’est jamais chose acquise

Juin 2023

La pluviométrie du mois de mai, favorable à la croissance des végétaux, ne saurait masquer le stress hydrique estival que nous subissons depuis une dizaine d’années. Nous devons donc nous adapter à la nouvelle réalité climatique par de nouveaux modes de production agricole, de nouvelles habitudes de consommation alimentaire et une optimisation de la distribution d’eau potable. C’est ce que nous faisons à Dijon. Le projet alimentaire Prodij favorise la culture des légumineuses. L’ouverture de la légumerie ouvre de nouvelles perspectives de consommation végétale bio ET locale : dès septembre prochain les menus des cantines scolaires comprendront deux repas sans viande par semaine. Enfin, le rendement du réseau d’eau potable d’Odivea dépasse dès aujourd’hui les 85% ! Décidément nous sommes loin de Sainte-Soline, cette méga-bassine aberrante qui gaspille et privatise une eau précieuse et génère une violence inutile.

Mai 2023

Le dernier rapport du GIEC est clair : l’Humanité est responsable du réchauffement climatique et celui-ci s’intensifie plus vite que prévu. Les objectifs de la COP 21, +1,5° en 2100, ne pourront être atteints. Dès lors, le risque d’effondrement des écosystèmes et de la chaîne alimentaire augmente. Il s’agit de notre survie globale même si des inégalités sont d’ores et déjà prévisibles : les premières victimes seront les enfants, les seniors, les personnes fragiles en termes de santé, les plus défavorisées économiquement tandis que le nombre de réfugiés climatiques augmentera. Pourtant des solutions efficaces existent, elles ont été identifiées par le GIEC : l’énergie solaire plutôt que nucléaire, la reforestation avec des arbres captant le plus de carbone, la rénovation de bâtiments, le développement de repas végétariens et davantage de voies cyclables. C’est encourageant pour Dijon qui met déjà en oeuvre ces préconisations.

Avril 2023

L’année prochaine, la flamme olympique passera par Dijon. Les Jeux olympiques, cet idéal de paix entre les peuples, furent impulsés selon le mythe par… une femme (!) la Pythie de Delphes. À l’issue du mois de l’Égalité qui vient de se terminer, nous sommes ravis de constater que 48 % de la Team Sport Dijon sont des athlètes féminines professionnelles. Pour les soutenir, femmes et hommes dans leur préparation aux compétitions internationales, nous avons voté au dernier conseil municipal un budget spécifique plus conséquent que l’année dernière. Ces jeunes sportifs le méritent et sont de fiers ambassadeurs de notre Ville. Notre groupe politique a désormais à cœur d’inciter les clubs à inclure et accompagner plus de femmes et de jeunes leaders dans leurs bureaux exécutifs. Leurs idées apporteraient encore plus de sensibilité et d’attractivité. L’inclusion, l’égalité F/H, la lutte contre les discriminations et les violences : cela devrait faire l’objet de critères spécifiques d’attribution des subventions, aux côtés de critères écoresponsables que nous appelons de nos vœux. L’idéal légitime que nous portons est la parité et la diversité mêlées à la compétence. Osons !

Mars 2023

À l’heure où les prix de l’électricité nucléaire explosent, Dijon peut déjà témoigner concrètement de ses réalisations d’énergie positive ! Ainsi dans le quartier de la Fontaine d’Ouche, le processus est désormais opérationnel : l’école Buffon nouvellement rénovée et parée de panneaux solaires a commencé à produire en quantité suffisante pour offrir sa surproduction aux habitants du quartier à un prix raisonnable. Partager les énergies renouvelables localement et permettre une réduction des factures : telle est notre vision d’une transition énergétique et solidaire. Cette expérimentation d’un quartier en autoconsommation collective est soutenue par le programme européen « Response » afin de nous affranchir collectivement des énergies polluantes. En tant qu’écologistes, nous formulons le voeu que les promoteurs immobiliers s’appuient sur ces expérimentations pour démocratiser l’énergie positive aux habitats collectifs. Pour ce faire, nous appelons maintenant les collectivités à envisager des politiques fiscales incitant à l’énergie positive, tout en déconstruisant le mythe qu’elle entraînerait des surcoûts.

Février 2023

La réforme des retraites place la plupart d’entre nous dans une perspective à moyen ou long terme, selon notre âge. Au-delà des paramètres de calcul – durée de cotisation, âge de départ retenu – nous nous posons des questions plus existentielles notamment sur nos attentes en termes de santé, de confort matériel ou de mode de vie. L’actualité climatique – douceur des températures, absence de neige dans nos montagnes – nous interroge également, nous inquiète même. En réalité, nous percevons bien qu’un nouveau mode de vie reste à inventer, capable de garantir à la fois notre survie et notre bonheur. À Dijon notre groupe s’engage, au sein de la majorité municipale, à vous offrir autant que faire se peut une ville douce à vivre avec des activités sportives ou culturelles épanouissantes, à entretenir l’espace public dans le respect de la biodiversité, à garantir les droits et le respect de chacun, à vous préserver d’une publicité trop agressive. À cet égard, le nouveau système de tarification des prestations offertes – cantine, garderie, crèches – est conçu pour s’adapter davantage encore aux ressources de chacun pour garantir une équité pour tous.

Janvier 2023

Depuis 2020, nous travaillons à mettre en oeuvre la politique pour laquelle vous nous avez fait confiance, lors des dernières élections municipales. 2 ans et demi que nous travaillons à faire de Dijon, une ville douce à vivre pour toutes et tous. Dans l’ensemble des quartiers, à travers notre politique du logement pour tous, à travers nos politiques de services publics et de solidarité, nous poursuivons nos engagements pour que notre ville soit accessible. Dijon est aussi une ville sportive. Labellisée « ville active et sportive » et auréolée de la plus haute distinction, Dijon propose une offre importante d’équipements et d’activités qui répondent aux attentes de tous les publics et de tous les niveaux de pratique. Avec plusieurs sportifs et équipes au plus haut niveau, notre ville développe depuis de nombreuses années une véritable culture sportive grâce à la mobilisation de tous ses partenaires. Forte de ses 40 000 adhérents, la ville de Dijon, labellisée « Terre de jeux » et centre de préparation aux Jeux Olympiques, confirme le dynamisme de notre politique sportive. La culture est aussi un pilier qui permet de caractériser notre ville. Vous avez accès à un panel important de lieux culturels avec le Zénith, le Musée des Beaux-Arts, l’Opéra, le Théâtre, La Vapeur, La Minoterie qui accueillent chaque année des milliers de spectateurs ainsi que de grands artistes. Dijon est une ville attractive et touristique. L’année 2022 a été marquée par l’ouverture tant attendue de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, le 6 mai dernier. Depuis, elle a déjà accueilli de nombreuses expositions, de nombreux chefs cuisiniers et pas moins de 440.000 visiteurs. Cet été, les touristes sont venus en nombre dans notre ville, ce qui lui permet d’ailleurs d’afficher des résultats encourageants, à la hauteur de ceux de 2019, période avant-covid. Dijon c’est aussi une ville innovante qui accueille chaque année de nombreuses délégations nationales et internationales pour son beau projet OnDijon. Nous pouvons être fiers de ce dispositif unique en France, qui vise à faciliter la gestion de l’espace public, à mutualiser les équipements urbains, à faciliter votre quotidien, à améliorer votre cadre de vie tout en accompagnant la transition écologique. Le cadre de vie passe aussi par la tranquillité publique et la sécurité. Comme nous nous y étions engagés, nous poursuivons le recrutement de policiers municipaux tout en ayant étendu leurs horaires d’intervention jusqu’à 3h du matin et armé les équipes du soir. À notre demande, dans le cadre du contrat de sécurité intégrée, notre ville a vu ses effectifs de policiers nationaux renforcés. La sécurité c’est aussi la protection des écoliers aux abords des écoles. Nous avons étendu le dispositif de zones 30km/h à 20 nouveaux groupes scolaires cette année. Désormais, 43 groupes sur 51 profitent de cet aménagement rassurant qui sera généralisé dès l’année prochaine. Il permet de réduire les risques d’accident et les émissions de gaz à effet de serre. L’éducation est au coeur de notre projet municipal. Le plan de Grande ambition éducative voté en fin d’année dernière prévoit 75 millions d’euros d’investissement d’ici à 2030 dans nos écoles. Il permettra par exemple la suppression de l’ensemble des préfabriqués, la débitumisation et la végétalisation des cours d’école, la rénovation des bâtiments. En 2023, la nouvelle légumerie alimentera la cuisine centrale en légumes bio et locaux, grâce à laquelle nous poursuivrons le développement d’une alimentation de qualité pour nos écoliers. Dijon, désignée ville la plus verte de France en 2019 par le magazine Forbes et finaliste de Capitale verte européenne en 2022 est profondément engagée dans l’écologie urbaine. Reconstruire la ville sur elle-même nous permet de sauvegarder nos terres agricoles et de planter par exemple, des arbres et des vignes comme sur le Plateau de La Cras. Que cette nouvelle année nous invite à la découverte du vivant dans tous les quartiers afin que chacun d’entre nous puisse profiter des capacités d’émerveillement mais aussi d’atténuation des changements du climat, que la biodiversité nous offre. Qu’elle nous rapproche d’une société plus respectueuse des femmes, des hommes et des animaux, quelque soit leur milieu et leur situation. Au cours de l’année 2023, le parc de la Colombière fera l’objet d’une revalorisation de la nature présente et de son lien avec le monde animal, l’occasion pour nous de fêter ses 350 ans en 2024. La majorité municipale vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2023 !

Décembre 2022

Une 27e conférence internationale pour le Climat (COP27) vient de s’achever avec de nouvelles promesses pour limiter le réchauffement climatique. Le sort des écosystèmes de vie, des espèces animales et végétales, que l’on rassemble sous le terme de biodiversité, est trop souvent ignoré. En tant qu’élus écologistes, nous sommes soucieux d’éduquer les forces vives de Dijon aux bienfaits de la biodiversité. Réguler les espèces jugées invasives : oui mais avec éthique ! Pigeonniers contraceptifs, abris pour les chats errants et campagne de stérilisation (…) les solutions sont multiples! Nous voudrions même systématiser l’éco-pâturage pour entretenir les espaces verts et installer une toute nouvelle technologie distribuant des graines pour récompenser des corvidés lorsqu’ils y déposent certains déchets. Le parc animalier de la Colombière doit aussi être transformé dans le but d’assurer leur épanouissement et une sécurisation à 100% ! Pourquoi pas sous la forme d’une ferme pédagogique ou d’un dispensaire pour animaux ?

Novembre 2022

En tant qu’écologistes nous nous sommes toujours opposés aux événements internationaux qui ne respectent pas les droits de l’Humanité et l’environnement. Nous boycotterons donc la Coupe du Monde de foot au Qatar.
SPORT INCLUSIF ! Écologistes, nous préférons soutenir les clubs locaux pour encourager toutes et tous à la pratique de tous les sports, et à tout âge de la vie, tout en rendant accessible et encore plus visible le handisport.
SPORT ÉCOLOGIQUE ! Nous portons le projet d’instaurer des critères d’éco-responsabilité dans l’attribution des subventions aux clubs. Nous souhaitons également que les travaux de rénovation des infrastructures sportives se poursuivent avec des ambitions durables.
SPORT POPULAIRE ! Écologistes, nous voulons aider à démocratiser des Jeux olympiques populaires de manière plus écoresponsable et encore plus inclusive à Dijon tout au long de l’année 2024.

Octobre 2022

Une étude du WWF datant de juillet 2021 nous alerte que nos sportives et sportifs pourraient perdre pas moins de deux mois d’activité par an dans un monde à + 4°C. Ce rapport nous invite à rénover nos infrastructures et revoir nos pratiques sportives. Pour cela, nous avons initié une démarche avec l’association Match For Green pour accompagner les clubs sportifs dans leur transition écologique pour un sport plus responsable. Mais Dijon n’a pas attendu le réchauffement climatique de cet été et la crise énergétique actuelle pour anticiper l’avenir et investir. Ainsi, quand par exemple de nombreuses villes ferment leurs piscines du fait de leur facture d’énergie exorbitante, notre collectivité peut se permettre de les maintenir ouvertes. Ceci est rendu possible grâce notamment à la rénovation des piscines des Grésilles et de la Fontaine d’Ouche (- 43 % d’économie d’énergie), la récupération des calories des douches aux bassins en passant par les centrales d’air (piscine du Carrousel), le passage en éclairage LED, une meilleure optimisation du pilotage technique du traitement de l’air et de l’eau (piscine olympique), une architecture bioclimatique chauffant naturellement l’air intérieur, un raccordement des 4 piscines au Réseau de Chaleur Urbain produisant localement 70 % d’énergie renouvelable… L’écologie au service du sport ! Bonne reprise de saison à tous les sportifs et sportives dijonnais, petits et grands !

Septembre 2022

Sécheresse, pénurie d’eau, pertes agricoles, augmentation du prix des matières premières : la véritable « écologie punitive », que les scientifiques et les écologistes tentent de prévenir depuis des décennies, frappe désormais notre pays. En cette rentrée scolaire 2022, notre municipalité est à l’avant-garde pour maintenir un avenir soutenable à nos enfants et petits-enfants. En effet, le programme d’investissements Grande Ambition éducative 2030 doté de 75 millions d’euros que nous avons voté l’hiver dernier, nous a permis de lancer les travaux de désimperméabilisation et de végétalisation des cours des écoles du Nord et Côteaux du Suzon ; entreprendre la rénovation énergétique des écoles Victor Hugo et Buffon ; sécuriser 43 groupes scolaires en zones à 30 km/h et améliorer ainsi la qualité de l’air aux abords des écoles ; poursuivre les efforts dans notre transition alimentaire avec 40 % d’aliments issus de l’agriculture biologique et/ou locale ainsi qu’un repas végétarien par semaine servi dans les cantines scolaires dijonnaises. Cette politique commune permettra de diminuer l’impact carbone des bâtiments scolaires tout en les adaptant au réchauffement climatique en cours, maintenir la sécurité, la santé, la fraîcheur et le confort thermique pour les élèves et leurs professeurs tout en permettant une baisse de la facture énergétique qui revient à notre collectivité. Nous vous souhaitons ainsi une belle rentrée à toutes et tous !

Juillet-Août 2022

Les écologistes avaient raison depuis longtemps : le réchauffement climatique en France est désormais d’actualité avec une canicule précoce qui s’est installée. Nos pensées solidaires vont aux personnes les plus fragiles, aux personnes malades ou allergiques, à nos aînés et nos enfants, aux personnes qui travaillent dans des bâtiments non isolés, aux travailleurs en extérieur, aux animaux…

La ville de Dijon a réagi très rapidement en réactivant le système de brumisateurs d’eau à votre disposition dans les parcs arborés de la ville. Au besoin, nous vous invitons à vous rafraîchir dans les nombreux espaces de respiration dont notre ville bénéficie : aux parcs de la Colombière, de Darcy, des ducs de Bourgogne, des Argentières, des Carrières Bacquin, du Drapeau, du Suzon, de Clémenceau, de l’Arquebuse, de la Toison d’Or, des Verriers (…) et bien sûr dans les Combes à la Serpent, Persil, et St Joseph qui sont les plus fraîches. Le lac Kir accueille également le dispositif sportif et de repos Dijon Plage, profitez-en !

La fraîcheur ne faisant pas tout, pensez à bien vous hydrater, à prendre soin de vos proches et à rendre visite à vos aînés. Ne laissez pas vos animaux dans une voiture, ou dans un appartement trop chaud. Si vous constatez un animal de compagnie en détresse, vous pouvez contacter la police municipale qui s’est dotée d’une Brigade Verte. Vous pouvez également aider les oiseaux et petits animaux, en laissant une coupelle d’eau ombragée.
Nous vous souhaitons de

juin 2022

L’Humanité vient de franchir la 6ème des neuf limites planétaires : la ressource en eau douce vient de passer en zone rouge !

Si par le passé, nous imaginions les conflits pour la gestion de « l’or bleu » dans les pays lointains du « Tiers Monde », ce type de conflit s’invite dorénavant sur notre territoire. Le récent désaccord entre le département – portant un projet de maraîchage bio à Perrigny-lès-Dijon – et la métropole de Dijon – souhaitant préserver la nappe phréatique du sud dijonnais – en est un exemple criant. L’été approche et apporte son lot d’épisodes caniculaires toujours plus longs et intenses. Ce changement climatique nous interpelle y compris sur notre propre territoire. C’est pourquoi nous agissons à la Ville pour la création de zones de fraîcheur éphémères notamment au centre, à la Métropole pour protéger nos concitoyens les plus fragiles particulièrement exposés par le réchauffement (cf. notre vote lors du Conseil Métropolitain du 14 Avril dernier). Concrètement, il s’agit d’abord de créer de nouvelles zones d’ombrage ou arborées, de mettre également à disposition des fontaines d’eau potable pour les habitants dans les lieux qu’ils fréquentent comme les parcs publics, et enfin d’installer des brumisateurs qui fonctionneront lors des pics de chaleur. Nous veillerons toujours à une consommation intelligente de l’eau parce que l’écologie commence par là et que le défi de la gestion de l’eau est pour l’Humanité plus que jamais d’actualité. Dans les prochains mois, nous pousserons également l’ambition suivante : 100 % des espaces verts de la ville de Dijon labellisés « ÉcoJardin » dont un des critères porte sur une meilleure gestion des arrosages et irrigations.

Avril 2022

La solidarité que nous devons au peuple ukrainien peut également s’exercer dans nos politiques publiques locales car cette guerre sera aussi énergétique. Elle nous pousse vers une transition énergétique accélérée pour ne pas avoir à subir une envolée trop importante des prix du gaz et du pétrole, du fait des tensions avec la Russie.

Dijon a déjà commencé à faire sa part. L’incinération des déchets et la production solaire permettent d’alimenter la future production d’hydrogène qui servira à faire fonctionner les bus et les camions-bennes de la métropole. La rénovation des bâtiments passe également un nouveau cap avec le projet RESPONSE du quartier de la Fontaine d’Ouche qui produira plus d’énergie qu’il n’en consomme. L’énergie positive ainsi créée permettra aux usagers de gagner en pouvoir d’achat. Nous encourageons la poursuite de cette transition, en accélérant notamment le développement de pistes cyclables, la création de nouveaux parkings gratuits aux entrées de Dijon et la montée en puissance de la méthanisation. Un plan de communication sur les économies d’énergie à destination des familles dijonnaises paraît indispensable ainsi qu’un développement accru des aides attribuées aux copropriétés pour financer leur rénovation.

Mars 2022

Une récente campagne d’analyse d’urines en France réunissant 6848 volontaires (dont plusieurs dizaines à Dijon) a conclu à une présence moyenne de glyphosate de 1,19 microgramme par litre. Par ailleurs, 99,8 % des analyses ont été positives, preuve de la présence des pesticides dans notre corps et dans l’environnement : l’air, l’eau, les aliments en sont saturés, le glyphosate étant un marqueur.

Or, justement, l’air, l’eau et l’alimentation font partie des compétences de la Ville de Dijon et de sa métropole. Vos élus du groupe « l’écologie pour vous » s’investissent au sein de la majorité municipale pour faire changer cette réalité insoutenable pour notre santé et celle des écosystèmes.

Notre force de conviction est solide et notre participation aux instances de travail sur ces dossiers au sein de la collectivité régulière et déterminée. Pour autant, compte tenu du rôle important joué par l’État dans les politiques publiques, vous pouvez nous aider en votant aux prochaines échéances électorales pour un candidat qui défendra clairement l’abandon de l’usage des pesticides dans l’agriculture et dans notre environnement en général.

Février 2022

Un vent d’espoir pour les animaux.

Depuis plusieurs années les associations de protection animale sensibilisent le gouvernement pour prendre en considération la souffrance des animaux. Grâce à l’évolution des mentalités, une large majorité de la population souhaite une amélioration des conditions de vie et d’exploitation des animaux qui nous entourent.

Il y a quelques jours, le projet de loi visant à lutter contre la maltraitance animale et conforter le lien entre les animaux et les hommes a été adopté. Cette loi encadre la vente et la cession d’animaux de compagnie comme les chiens et les chats. Les refuges étant saturés il faut stopper la prolifération de nos amis à 4 pattes, pour leur bonheur et leur santé. C’est donc avec la plus grande responsabilité que le groupe Écologie pour vous œuvre pour mettre en place la solution Chatabris : avec de jolies maisonnettes érigées pour accueillir les chats sans famille et avec un plan de stérilisation générale dans tout Dijon.

Notre groupe agit pour le bien-être des animaux dans l’intérêt des habitant.es de Dijon. Défendre les animaux améliore la salubrité publique.

Janvier 2022

En juin 2020, vous nous avez fait confiance pour faire de Dijon une ville toujours plus rayonnante, attractive, écologique, diversifiée et accessibles à toutes et à tous.

Dans leur immense majorité, les engagements pris autour des 7 défis sont concrètement lancés. Certains sont d’ores et déjà complètement tenus.

En ce qui concerne votre pouvoir d’achat, dès avril 2021, le prix de l’eau a diminué de 16%. Les musées, les bibliothèques, le temps d’activité périscolaire et la navette électrique DiviaCity restent bien évidemment gratuits. Attachés à ce que nos services publics municipaux soient accessibles à toutes et à tous, nous avons maintenu leur tarification selon vos revenus. Pour la restauration scolaire de vos enfants, nous avons abaissé le tarif du repas pour les familles les plus modestes à 0,50 €. Pour le sport, nous avons étendu la prise en charge totale des licences sportives aux familles dont les revenus sont inférieurs à 1200 €/mois et aux dijonnais de plus de 60 ans.

La municipalité poursuit son engagement contre le changement climatique avec la rénovation énergétique des bâtiments publics. En ce qui concerne la production d’énergie, Dijon possède désormais la plus grande centrale photovoltaïque de Côte d’Or capable d’alimenter 8000 habitants en électricité. Le réseau de chaleur urbain, alimenté par de l’énergie renouvelable, continue son extension et permet à nombre d’entre-vous de réaliser des économies. Le grand projet hydrogène, lui, permettra d’alimenter dès 2022 une partie des bus et des bennes de la métropole. Côté plantation, plusieurs arbres et vergers urbains ont été plantés, d’autre verront le jour et la légumerie ouvrira ses portes fin 2022.

Pour lutter contre la pauvreté qui s’est fortement accentuée avec la crise sanitaire, nous nous étions engagés à reconstruire la résidence Abrioux qui accueille quotidiennement des personnes précaires mais aussi des enfants et femmes victimes de violences conjugales : nous l’avons fait puisqu’elle est ouverte depuis mars 2021. Nous avons maintenu le budget du CCAS, qui a été au cœur de la solidarité pendant la crise, et nous avons mis en place un grand plan d’urgence sociale de 1,3 millions d’euros.

L’accès à l’éducation, à la culture et aux sports, sont essentiels au bon fonctionnement de notre société. Pour l’éducation, nous investissons massivement dans la rénovation thermique des bâtiments pour offrir de bonnes conditions de travail aux élèves. Nous avons lancé, pour les dix prochaines années, un grand plan d’investissement de 75 millions d’euros dans les écoles qui prévoit la suppression des préfabriqués, la désimperméabilisation progressive des cours d’école et d’importants travaux de rénovation dans plusieurs écoles.

Pour la pratique sportive, le stade municipal Trimolet fait peau neuve. La nouvelle base nautique du Lac Kir sera opérationnelle en 2023 et accueillera des athlètes lors des JO de 2024. Le programme « Comme un poisson dans l’eau » destiné à l’apprentissage gratuit de la natation pour les enfants de plus de 7 ans est un véritable succès qui sera réitéré l’année prochaine. En parallèle, plusieurs gymnases de la ville sont ouverts le week-end à la pratique sportive libre.
Le Grand théâtre, construit en 1810 est actuellement en cours de rénovation. Pendant la crise, la municipalité a maintenu les subventions aux associations culturelles, y compris pour celles qui n’ont pas eu d’activité lors de la crise sanitaire. Pour les étudiants qui avaient acheté la carte culture 2020-2021, elle est renouvelée gratuitement en 2022 pour profiter pleinement de l’ensemble des équipements culturels dijonnais.

Nous nous sommes engagés à faciliter et à améliorer votre quotidien. Afin d’accompagner les jeunes en difficulté, la majorité municipale a décidé de remettre en place des éducateurs de rues, préalablement supprimés par le département. En ce qui concerne la tranquillité publique, nous poursuivons le recrutement de policiers municipaux afin de porter leur nombre à 100 agents tout en revalorisant leur salaire. Leurs horaires d’intervention sont élargis et les patrouilles desoirées sont désormais armées. Avec un nouveau fonctionnement, les commissions de quartiers se renouvelleront en 2022. Pour les commerçants du centre-ville, nous avons mis en place 4 collectes de carton à vélo réalisées par des personnes en réinsertion. Dès 2022, une déchetterie mobile viendra récupérer sur demande les déchets des personnes ne pouvant se déplacer. À propos de l’accessibilité, les quais de la gare SNCF font peau neuve et vous permettent désormais d’accéder simplement à votre train.

Du côté des quartiers, comme nous nous y étions engagés, la nouvelle MJC Montchapet a été inaugurée en mai dernier et permet désormais d’accueillir de nouveaux espaces d’accueils, des salles polyvalentes, un relais de la petite enfance. Le grand projet de rénovation urbaine du quartier de la Fontaine d’Ouche avance également et permet une profonde transformation au service de la transition écologique, pour vous offrir de meilleures conditions de vie.

Et puis, l’innovation et l’attractivité restent des priorités. Nous accueillons de nouvelles grandes écoles telles que l’ESTP et ESEO et continuons d’accompagner les étudiants dijonnais les plus précaires avec les bourses municipales allant de 500 € à 1 000 €. A travers son projet innovant OnDijon, Dijon métropole rayonne et attire de nombreuses délégations nationales et internationales. L’ouverture prochaine de la Cité Internationale de la Gastronomie et du vin viendra, elle aussi, accroître considérablement l’attractivité de notre ville et de notre métropole tout en mettant en lumière notre patrimoine culinaire et viticole bourguignon.

En 2022, grâce à la gestion saine de la municipalité, le budget de la ville permettra une hausse de nos investissements, la stabilité des taux d’imposition de la ville (depuis 6 ans), la poursuite du désendettement (qui atteindra son plus bas niveau depuis 1993) tout en maintenant un service public de qualité.
Ensemble, nous continuerons en 2022 à mener à bien nos politiques pour vous.
La majorité municipale vous souhaite à toutes et à tous, une très bonne année 2022 !

Revenir en haut de page