L’expérience du Musée Urbain Tony Garnier : autopsie d’une utopie urbaine réalisée

Conférence • Mardi 6 février 2024 de 18h15 à 20h à la Bibliothèque Colette (La Nef) – Place du Théâtre 21000, Dijon

Le Musée Urbain Tony Garnier est un objet culturel et patrimonial non identifié (OCNI), plus encore une utopie architecturale et culturelle réalisée. C’est un musée en plein air situé dans la ville de Lyon, composé de 26 peintures murales exposées sur les murs pignons des bâtiments d’habitation à loyer modéré conçus par Tony Garnier, d’une salle d’exposition de plusieurs centaines de mètres carrés et d’un appartement-musée.

Initié et développé en grande partie par les habitants d’un quartier d’habitat social et d’artistes muralistes afin de requalifier un secteur alors peu considéré, le Musée Urbain Tony Garnier illustre la capacité des individus à s’affranchir des échelles traditionnelles de légitimité culturelle et patrimoniale, tels les centres anciens ou les « vieilles pierres ».

Ils créent ainsi des « grandeurs » symboliques qui leurs sont propres, en participant de façon active et
délibérée à la redéfinition des valeurs urbaines. Né d’une redéfinition de ces dernières, loin de l’administration culturelle publique, et d’une collaboration avec d’autres acteurs, notamment des artistes muralistes, le Musée Urbain Tony Garnier permet la création d’un artefact patrimonial original, des HLM comme patrimoine, permettant de qualifier les murs mais aussi les populations qui y sont associés

Par Alain CHENEVEZ
Maitre de conférences HDR en sociologie à l’Université de Bourgogne,
Chercheur au laboratoire LIR3S (UMR 7366 – CNRS), Ancien directeur du Musée Urbain Tony Garnier à Lyon.

Organisé par Icolvil Institut pour une meilleure connaissance de l’histoire urbaine et des villes

Adresse : 30 rue de Tivoli 21000 DIJON – Tél : 03 80 66 82 23 I 03 80 61 92 89 – Mél : icovil@orange.fr – Site : www.icovil.com

Localisation :
1 Place du Theatre 21000 Dijon

Revenir en haut de page