Visite à Vinnytsia en Ukraine d’élus de la ville de Dijon

Une délégation conjointe d’élus de la Ville de Dijon, de Dijon métropole et de la Région Bourgogne-Franche-Comté s’est rendue à Vinnytsia en Ukraine du 23 au 27 avril 2024.

Cette visite avait pour objectif de manifester concrètement la solidarité et l’engagement des trois collectivités et de leurs partenaires en faveur de l’Ukraine et de la grande ville du sud-ouest du pays, dans l’épreuve dramatique et cruciale pour l’avenir de l’Europe que traverse ce pays depuis l’agression russe de février 2022.

La délégation bourguignonne a pu rencontrer et préparer concrètement les bases d’un futur accord conjoint de coopération avec la région et la Ville de Vinnytsia en dialoguant directement avec le maire Serhiy MORHUNOV et le président de l’oblast Viacheslav SOKOLOVYI ainsi que leurs équipes, mais aussi avec plusieurs responsables exécutifs du secteur hospitalier, des universités, du système scolaire et du secteur agroalimentaire.

Une première action concrète de solidarité consistera à accueillir à Dijon, du 27 mai au 14 juin 2024, une classe transplantée de 26 élèves âgés de 13 et 14 ans et leurs 4 enseignants originaires de Vinnytsia.

Jusqu’au 14 juin 2024, cette classe transplantée suivra des temps d’enseignement dans les locaux de Sciences Po. Un programme d’activités ludiques et de découvertes culturelles est également concocté par la collectivité et ses partenaires, Sciences Po, le CREPS et l’association dijonnaise Aidons l’Ukraine.

Les enfants ukrainiens accueillis sont toutes et tous des filles et fils de militaires tombés au front ou actuellement mobilisés contre l’invasion russe.

Les personnalités présentes

Cette délégation était également composée de Patrick MOLINOZ, vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge des politiques européennes, et Laëtitia MARTINEZ, vice-présidente en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, pour la Région Bourgogne-Franche-Comté ; Nathalie KOENDERS, première adjointe au maire de Dijon, vice-présidente de Dijon métropole, Lydie PFANDER-MÉNY, adjointe au maire en charge des relations internationales avec les villes partenaires et Antoine HOAREAU, adjoint au maire en charge des solidarités et vice-président du CCAS, pour la Ville de Dijon et Dijon métropole,

et de responsables de l’école Sciences Po Dijon représentée par son directeur Lukas MACEK, du CHU Dijon Bourgogne représenté par son directeur général adjoint Lionel PASCINTO, de l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard représentée par son directeur Ghislain MONTAVON et de l’Université de Bourgogne représentée par le directeur de cabinet du président Cyril GOMET. Il s’agit de la plus importante délégation de collectivités territoriales françaises se rendant en Ukraine depuis février 2022, allant au-delà des relations politiques et protocolaires.

Verbatim

Pour Nathalie KOENDERS et Patrick MOLINOZ, « au-delà de l’émotion intense d’être les témoins des souffrances des Ukrainiens, les perspectives de coopération sectorielles entre les collectivités sont réelles, potentiellement mutuellement bénéfiques pour les populations des deux territoires et porteuses d’espoirs tant pour l’Ukraine que pour les européens ».

Lionel PASCINTO a pour sa part déclaré avoir particulièrement « apprécié la présentation de l’organisation sanitaire, enseignante et la visite des hôpitaux de la ville. Le développement d’infrastructures techniques et biomédicales modernes autour des activités chirurgicales et cardiologiques est impressionnant. Un niveau élevé de compétences autour des soins critiques et une expertise forte en médecine réadaptative sont cultivés, dans le contexte difficile de la médecine de guerre. L’accueil chaleureux et hautement professionnel qui nous a été réservé témoigne de la détermination des hospitaliers de Vinnytsia, remarquablement dignes et résilients, à construire un partenariat hospitalo-universitaire ambitieux et durable avec le CHU Dijon Bourgogne ».

« Cette mission exploratoire ambitionnait de rencontrer notamment nos homologues de plusieurs universités ukrainiennes installées dans l’oblast de Vinnytsia, aux fins d’estimer les potentiels de coopération sur les champs de la formation et de la recherche », a déclaré le directeur de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM), Ghislain MONTAVON. « C’est tout particulièrement avec l’université polytechnique nationale de Vinnytsia que des opportunités prometteuses avec l’UTBM ont été identifiées, notamment sur la thématique des communautés énergétiques auto-consommatrices : nous allons pleinement explorer ensemble ces opportunités plus en avant dans les semaines à venir. La remarquable résilience des institutions visitées et l’exceptionnelle détermination de nos homologues sont deux points mémorables de cette visite ».

Le directeur de Sciences-Po Dijon Lukas MACEK a précisé que « cette visite a été à la fois riche et émouvante. D’une part, elle a permis d’observer et de vivre en direct quelques moments d’une ville ukrainienne, certes éloignée du front, mais où on ressent pourtant en permanence un mélange impressionnant entre la présence de la guerre et la résilience de la population. D’autre part, elle a donné lieu à des rencontres qui ouvrent la voie vers des projets communs concrets, notamment avec l’université de Donetsk, relocalisée à Vinnytsia depuis le début de l’occupation russe des villes d’origine en 2014… ».

Pour l’université de Bourgogne et Cyril GOMET, « la rencontre avec le recteur de l’université délocalisée de Donetsk à Vinnytsia aura notamment permis de découvrir la capacité d’adaptation d’une institution universitaire. L’engagement des équipes dans le contexte est impressionnant. Les échanges ont été l’occasion de constater plusieurs similitudes dans nos champs de formation respectifs. En lien avec les enseignants et enseignants-chercheurs susceptibles de tisser des relations partenariales, l’uB va engager des discussions pour établir des liens concrets avec cette université ukrainienne. »

Revenir en haut de page