Les Jeux olympiques à Dijon

La flamme olympique à Dijon

Lors de la soirée olympique du vendredi 23 juin 2023, au Jardin Darcy, organisée par la ville de Dijon, en présence des athlètes de la #TeamSportDijon, vous avez découvert la date du passage de la flamme olympique à Dijon :

La flamme des Jeux olympiques de Paris 2024 passera par Dijon le 12 juillet 2024.

C’est officiel, la liste des porteurs de la flamme des jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 vient d’être dévoilée. Comme vous le savez, la flamme passera à Dijon le 12 juillet 2024. La capitale de la Bourgogne sera notamment représentée par 4 sportifs de la #TeamSportDijon : Christelle Girard (tir), Vicky Graillot (haltérophilie), Alexis Miellet (athlétisme) et Sébastien Verdin (rugby fauteuil).

Le soutien de la Ville de Dijon en direction de ses sportives et sportifs de haut niveau

Le soutien de la Ville de Dijon en direction de ses sportives et sportifs de haut niveau prend la forme d’une aide financière. L’objectif étant de leur permettre de se préparer au mieux à l’ensemble des manifestations et compétitions sportives auxquelles ils sont amenés à participer. L’année 2022 a été marquée par la création de la #Team Sport Dijon, collectif qui a pour objectif de les rassembler et de les fédérer au sein d’une même équipe.

image-full

Dijon, centre de préparation olympique

Dijon a été désignée « centre de préparation olympique » pour les olympiades qui se dérouleront à Paris en 2024.

Labellisée « Terre de jeux » en novembre 2019, la capitale régionale prend aujourd’hui toute sa place dans cet évènement planétaire. Dès 2021, Dijon sera en situation d’accueillir une délégation internationale désireuse de s’entraîner en France en amont du grand rendez-vous. Avec cette reconnaissance, le comité d’organisation des Jeux salue les nombreux atouts de la ville et de la métropole dont bénéficieront les futurs compétiteurs : richesse et qualité du patrimoine et du tissu sportif, infrastructures accessibles et innovantes, performances écologiques, proximité avec Paris…

Dijon, ville active et sportive, forte de ses quatre lauriers, confirme son statut de pôle d’excellence au niveau national. Une véritable culture sportive développée depuis de nombreuses années au sein de la ville et de la métropole grâce à la mobilisation de tous les partenaires : les clubs professionnels, les nombreuses associations sportives, les licenciés, les bénévoles, les institutions…

Liste des sites désignés pour accueillir des délégations sportives internationales :

  • CREPS Dijon-Bourgogne (football, gymnastique, haltérophilie, handball, judo, lutte, rugby à 7, tir à l’arc olympique et paralympique)
  • Palais des sports (boxe), Dix salles de sport sont disponibles dans ce grand complexe. L’une d’elle consacrée à la boxe anglaise dispose de tous les équipements nécessaires à la pratique de cette discipline.
  • Salle Véronique Pecqueux-Rolland à Longvic (Handball). Cette structure ultra moderne, inaugurée en 2016, abrite une salle de handball et offre des conditions idéales d’entraînement. Une salle de musculation fait partie des équipements disponibles.
  • Stade Bourillot (rugby à 7). Les rugbymen évoluent sur un terrain d’honneur en gazon naturel, une aire de jeu synthétique et quatre terrains engazonnés d’entraînement. L’enceinte du Stade dijonnais s’améliore continuellement et fait encore l’objet de travaux cette année.
  • Stade des Poussots (football). Le centre d’entraînement fréquenté par le Dijon Football Côte-d’Or compte trois terrains en pelouse synthétique et une aire de jeu en gazon naturel. Prochainement géré par la Ligue de football, ce centre d’entraînement répondra en tous points aux besoins des équipes internationales.
  • Stade Colette-Besson (athlétisme, athlétisme para). Construit aux normes de la Fédération française d’athlétisme et en cours d’homologation internationale, cet écrin répond à tous les besoins des athlètes. La piste de 400 mètres a été récemment rénovée pour s’adapter aux exigences du plus haut niveau.
  • Piscine olympique (natation course, natation course para, natation artistique). Complexe aquatique d’excellence, la piscine olympique dispose de trois bassins, d’une fosse de plongée de 20 m de  profondeur et d’un espace bien-être. Ses 1650 m2 de surface d’eau et son bassin olympique de 10 couloirs ont déjà accueilli de grands événements nationaux.
  • École municipale des sports Jean-Claude Melinand (triathlon, triathlon para). Cette installation dispose de plusieurs salles, dont deux spécifiquement dédiées à la motricité et la musculation et un atelier vélo. La proximité du lac Kir et d’espaces naturels de grande qualité en font une base idéale.
  • Espace Jérôme Golmard, tennis du lac Kir (tennis, tennis para). Ce site tennistique est équipé de douze courts en terre battue, gérés et entretenus par la Ligue de Bourgogne. En cas de mauvais temps, les compétiteurs peuvent rejoindre la salle Voltaire au centre-ville qui dispose également de terrains en terre battue
  • Base nautique du lac Kir (canoë kayak, beach volley). La plage dijonnaise comprend trois terrains de beach-volley équipés de douches, toilettes et cabines. Les sportifs bénéficient d’une solution de repli en cas de mauvais temps avec la salle Emmanuel-Rego, l’une des trois structures couvertes existant en France située dans le quartier de la Toison-d’Or. Trente-sept hectares de surface d’eau s’offrent aussi aux athlètes. La base nautique a une capacité d’accueil de 120 personnes avec vestiaires collectifs.
  • Et à Chenôve : basket, basket fauteuil, handball et trampoline
Revenir en haut de page