Célébrons les 80 ans de la libération de Dijon

Le 11 septembre 2024, la ville de Dijon célèbre le 80e anniversaire de la Libération du joug nazi et de l’oppression du régime autoritaire et collaborationniste de Vichy. Cette célébration est l’occasion de réunir les générations : d’une part ceux qui enfants, adolescents ou jeunes adultes ont vécu eux-mêmes les heures sombres de l’occupation et d’autre part leurs descendants, nous qui avons le devoir de connaître et de nous souvenir de ces combattants de la liberté, et surtout, du sens de leur combat.

En cette année mémorielle, avec conviction, nous avons réaffirmé au fil des évènements des premiers mois notre attachement aux valeurs de fraternité, de solidarité et de tolérance, et notre confiance dans un monde de paix et de coopération entre les peuples.

Je remercie Jean-Philippe Morel, mon adjoint aux anciens combattants, au devoir de mémoire, à l’engagement citoyen et la défense nationale, pour le travail qu’il effectue à mes côtés, rappelant sans cesse que la Résistance était constituée de gens de tous bords, de tous milieux et de toutes croyances. Souvenons-nous de cette résistance qui nous invite aujourd’hui à l’unité et au rassemblement.

La participation des établissements scolaires aux cérémonies, grâce au travail de mémoire conduit dans de nombreuses classes par des enseignants engagés, rappelle qu’une nation qui aspire à la paix et au bonheur doit maintenir vivante la flamme du souvenir. Commémorer, c’est aussi une manière de renforcer le lien entre les citoyens et l’histoire de notre ville et de notre pays.

Je salue avec infiniment de respect et de gratitude les associations mémorielles et d’anciens combattants, leurs porte-drapeaux et tous leurs membres, pour leur engagement en faveur de la Liberté, la Paix et la Démocratie.

Après une occupation de plus de quatre années, synonyme de souffrances, d’humiliations et de privations qui ont lourdement pesé sur la vie quotidienne des Dijonnais et des Dijonnaises, notre 11 septembre 2024 restituera l’ambiance résolument festive de la liberté enfin retrouvée, lorsque les habitants se sont spontanément et unanimement rassemblés dans l’émotion et la joie, pavoisant les balcons et portant la cocarde tricolore.

François Rebsamen, Maire de Dijon, Président de Dijon métropole
Revenir en haut de page