Une balade sous le signe de « l’art de la belle époque » et des « années folles » qui vous fera découvrir les monuments emblématiques influencés par les styles Art Nouveau et Art Déco à Dijon.

De l'Art Nouveau à l'Art Déco

Un peu d’histoire

En vous baladant dans les rues dijonnaises proches du centre-ville, vous rencontrerez quelques immeubles mais aussi de nombreux détails architecturaux incontournables de l’Art Nouveau et de l’Art Déco datant de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème siècle.

L’Art Nouveau est un mouvement artistique apparu lors de la révolution industrielle qui valorise la nature et rejette les références classiques. Son thème de prédilection est le vocabulaire végétal dont il exploite les ondulations. L’Art Déco, quant à lui, a émergé grâce à l’Exposition internationale des Arts Décoratifs à Paris en 1925 et s’est épanouie dans l’entre deux guerres. Il propose un style « moderne » plus épuré avec des lignes rigoureuses et géométriques.

À Dijon, l'Art Nouveau et l’Art Déco n'ont pas connu une expansion notable mais ont cependant laissé leur empreinte dans le paysage urbain.

Le quartier Montchapet

Dans le quartier de Montchapet, l’Art Nouveau et l’Art Déco sont bien représentés.

Commencez votre balade au 8 avenue de la Première armée française avec un immeuble Art Déco construit par l’architecte Emile Robert.

8 avenue de la Première Armée Française

8 avenue de la Première Armée Française - Détails balcon
8 avenue de la Première Armée Française - Détails balcon

Continuez par le  1 - 3 rue Jacques Cellerier pour admirer une façade de style « Beaux Arts » de l’ancien garage automobile « Alizon », datant de 1905, inscrit au titre des monuments historiques et réalisée en pierre de taille avec quelques panneaux de briques jaunes à l'étage.

1 - 3 rue Jacques Cellerier - Façade style "Beaux Arts"
1 - 3 rue Jacques Cellerier - Façade style "Beaux Arts"
1 - 3 rue Jacques Cellerier - Panneaux de briques jaunes
1 - 3 rue Jacques Cellerier - Panneaux de briques jaunes
1 - 3 rue Jacques Cellerier - Bow windows
1 - 3 rue Jacques Cellerier - Bow windows

Puis rendez-vous 6 place Auguste Dubois où vous pourrez contempler un exemple exceptionnel d'hôtel particulier construit en 1904 par l’architecte dijonnais Louis Perreau, auteur de nombreuses réalisations Art Nouveau à Dijon.

6 place Auguste Dubois - Hôtel Particulier

6 place Auguste Dubois - Fenêtre arquée
6 place Auguste Dubois - Fenêtre arquée
6 place Auguste Dubois - Balcon
6 place Auguste Dubois - Ornements de balcon

 

Découvrez ensuite au numéro 2 de la rue Montmartre cet édifice post-haussmannien avec ses menuiseries bois et ses grilles de balcons d'origine qui rappellent l’Art Nouveau.

2 rue Montmartre - Edifice post-hausmannien
2 rue Montmartre - Edifice post-hausmannien
 
2 rue Montmartre - Grilles de balcons
2 rue Montmartre - Grilles de balcons
2 rue Montmartre - Balcons et menuiseries bois
2 rue Montmartre - Balcons et menuiseries bois

Ornée d’une frise de mosaïque colorée et de portes d’entrée à la composition très géométrique, vous pourrez apprécier la villa double Art Déco de 1927, située 7 rue de l’Egalité, avec ses tuiles vernissées typiques de la Bourgogne.

7 rue de l'Egalité - Façade
7 rue de l'Egalité - Façade

7 rue de l'Egalité - Porte d'entrée et frise de mosaïque colorée
7 rue de l'Egalité - Porte d'entrée et frise de mosaïque colorée
7 rue de l'Egalité - Tuiles vernissées
7 rue de l'Egalité - Tuiles vernissées

7 rue de l'Egalité - Balcon
7 rue de l'Egalité - Balcon

La villa du 8 rue Bernard Courtois met en avant, grâce à son rez-de-chaussée surélevé, un étage noble composé de bow-windows (fenêtres arquées) avec terrasse, marquises et balcon en ferronnerie. La couverture en tuiles plates est elle aussi animée par différents éléments décoratifs.

8 rue Bernard Courtois - Façade
8 rue Bernard Courtois - Façade
8 rue Bernard Courtois - Bow windows et balcon en ferronnerie
8 rue Bernard Courtois - Bow windows et balcon en ferronnerie
8 rue Bernard Courtois - Elément décoratif
8 rue Bernard Courtois - Elément décoratif

Arrêtez-vous en bas de cet immeuble de 1926, 1 rue Bernard Courtois, qui présente une entrée latérale ornée de colonnes aux dessins géométriques qui rappellent l’architecture néo-égyptienne et des motifs décoratifs (ferronneries et enduits bi-chromes) qui tempèrent la rigueur du bâtiment.

1 rue Bernard Courtois - Façade
1 rue Bernard Courtois - Façade
1 rue Bernard Courtois - Motifs décoratifs
1 rue Bernard Courtois - Motifs décoratifs
1 rue Bernard Courtois - Colonnes avec dessins géométriques
1 rue Bernard Courtois - Colonnes avec dessins géométriques

Poursuivez votre balade jusqu'au 17 rue Lecoulteux où la composition de cette villa à volume simple vous rappellera l’Art Nouveau alors que le traitement architectural et les ferronneries de la clôture et des balcons sont de style Art Déco.

 

17 rue Lecoulteux - Façade
17 rue Lecoulteux - Façade
17 rue Lecoulteux - Façade avec vitraux
17 rue Lecoulteux - Façade avec vitraux
17 rue Lecoulteux - Ferronneries balcons
17 rue Lecoulteux - Ferronneries balcons

Les architectes Favre

Les frères Favre : deux architectes du début du 20ème siècle qui ont laissé leur empreinte dans le paysage urbain dijonnais.

en savoir plus