Dijon mag n° 305 - Octobre 2017

Dossier sur les commissions de quartier, des habitants engagés contribuent à rendre la ville plus douce à vivre.

Cet été, 30 policiers nationaux supplémentaires ont pris leurs fonctions à Dijon. Le ministre de l’Intérieur s’y était engagé début 2017. Son successeur, Gérard Collomb, a tenu parole et je l’en ai remercié dans un courrier que
je lui ai adressé le 12 septembre. La sécurité figure parmi les premières préoccupations des Françaises et des Français. Elle relève de la compétence de l’État. Aussi cette augmentation des effectifs de la police nationale dans notre ville est-elle une bonne nouvelle.
La ville de Dijon, pour sa part, a renforcé ses moyens en matière de tranquillité publique. Nous avons ainsi recruté 30 policiers municipaux supplémentaires et élargi les horaires de présence sur le terrain de nos agents, qui travaillent désormais tous les jours jusqu’à 1h du matin. D’autre part, nous avons décidé de regrouper dans un poste de contrôle unique la gestion de l’ensemble de nos équipements de voie publique dont les caméras de vidéoprotection – un projet innovant unique au monde par son ampleur, qui fera de Dijon une « ville intelligente ».
Avec Nathalie Koenders, première adjointe, nous plaçons ainsi nos moyens humains et techniques au service de la tranquillité publique, indispensable à la haute qualité de vie que nous voulons pour Dijon.

François Rebsamen
Maire de Dijon
Président de Dijon métropole
Ancien ministre

Dijon mag n° 305 octobre 2017

Format : PDF Poids :4,02 Mo

télécharger