Tranquillité publique

Le maire, officier de police judiciaire, a pour mission de veiller à la tranquillité publique sur le territoire communal et à agir en matière de prévention de la délinquance. À Djion, plusieurs acteurs sont mobilisés, aux côtés de la police nationale ou de la justice : police municipale, agents de surveillance de la voie publique, brigade verte, et, en complément, un réseau d'une centaine de caméras de vidéoprotection. La ville de Dijon veille en particulier à la sécurité des plus fragiles avec le dispositif Sécur'école et des moyens mobilisés pour l'apprentissage de la sécurité routière. Enfin, en lien avec les associations spécialisées, la ville agit sur le terrain sur la question de la présence des marginaux. Autant d'actions visant à assurer la tranquillité publique à Dijon, pilier du mieux vivre ensemble.

Les pouvoirs de police du maire pour votre sécurité

Le maire est « officier de police judiciaire », habilité à ce titre à constater des faits relevant de la justice pénale. C’est dans le cadre de cette prérogative que le Code pénal et le Code général des collectivités territoriales accordent au maire que la ville intervient en matière de tranquillité publique, la « sécurité publique » restant du ressort de l’État à travers notamment l’action de la police nationale ou de la gendarmerie.

L’action de la ville en matière de tranquillité publique vise finalement une seule finalité : garantir à ses habitants un cadre de vie de qualité. La « sécurité »

est un droit fondamental, elle garantit également l’épanouissement, sur le territoire communal, de toutes les activités (commerciales, économiques, culturelles, sportives…) et elle constitue enfin un facteur d’attractivité pour la ville.

Les acteurs et les moyens de la tranquillité publique

La ville mobilise pas moins de 90 personnes chargées d'assurer la tranquillité publique sur le terrain : police municipale, ASVP et brigade verte.

Les acteurs de la tranquillité publique à Dijon
La ville de Dijon a mis en œuvre un dispositif complet en faveur de la tranquillité publique, en coordination avec les autres acteurs du territoire.

La police municipale

Police municipale au marché de Dijon
Par sa présence sur le terrain, la police municipale joue un rôle majeur dans la tranquillité publique à Dijon.

Forte de 56 femmes et hommes en tenue, la police municipale de Dijon assure, sept jours sur sept, en voiture, à pied ou en VTT, en journée et en soirée, des missions visant à garantir la tranquillité publique des habitants et des visiteurs, en étroite collaboration avec la police nationale, chargée de veiller à la sécurité publique. Sécurisation des bâtiments municipaux, patrouilles sur le terrain, notification des arrêtés municipaux, sécurité routière... Les policiers municipaux jouent un rôle majeur par leur présence dans les rues de la ville.

Les agents de surveillance de la voie publique (ASVP)

PV électronique à Dijon
Les policiers municipaux et les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) dressent, depuis avril 2015, des procès-verbaux électroniques.

Les ASVP ont pour mission de veiller au respect des arrêtés municipaux en matière de sécurité routière. À ce titre, ils verbalisent en particulier les voitures en stationnement interdit ou n'arborant pas de ticket valable en zone payante. Mais leur rôle ne consiste pas uniquement à sanctionner : leur premier objectif étant de

faire cesser l'infraction, ils vont par exemple rechercher le propriétaire d'une voiture garée en stationnement gênant pour éviter le recours à la fourrière.

Depuis avril 2015, les agents assermentés de la ville de Dijon dressent, pour le stationnement interdit ou le stationnement payant non-réglé, des procès-verbaux électronique. Le contrevenant, informé du fait qu'il a été verbalisé par un papillon déposé sur son pare-brise, reçoit le PV par courrier à son domicile et peut ensuite régler l'amende par internet ou par courrier.

La brigade verte

Suivez ce lien pour découvrir les missions des brigades vertes

La vidéoprotection en renfort

Plus de 100 caméras sont implantées à Dijon afin de surveiller la voie publique. Elles permettent aux agents du centre de supervision urbaine (CSU) de constater en temps réel des difficultés de circulation, un accident, un incident... Les caméras jouent un rôle dissuasif en matière de sécurité publique.

Une action au quotidien contre la délinquance

Les comités de prévention et de sécurité dans les quartiers (CPSQ) qui se déroulent chaque jeudi matin dans un secteur différent de la ville. Ils rassemblent la police municipale et la police nationale, le CCAS, les services sociaux du conseil départemental, la justice, l'éducation nationale, les bailleurs sociaux... Les partenaires n’hésitent pas à aborder de front les problèmes particuliers qui se posent dans un immeuble, dans une école, dans une rue, dans une famille. Ces réunions opérationnelles affichent un seul objectif : trouver des solutions concrètes en impliquant les acteurs dans leurs champs de compétences respectifs. Une fois par an, ces acteurs prennent davantage de recul à l’occasion de la tenue du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), qui permet de dresser un état des lieux à l’échelle de la ville tout entière.

Protéger et sensibiliser les plus jeunes

La ville de Dijon assure la sécurité des enfants aux heures d'entrée et de sortie de la plupart des écoles (Sécur'école) et forme également les enfants à la sécurité routière.

Sécur'école : des rentrées et des sorties en toute sérénité

Le dispositif « Sécur’écoles » implique des bénévoles, dûment formés, qui garantissent la sécurité des enfants devant les établissements scolaires aux heures d’entrée et de sortie des élèves. La police municipale ou les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) interviennent également devant certaines écoles où le trafic est plus dense. Les petites Dijonnaises et les petits Dijonnais bénéficient ainsi d’une circulation apaisée aux abords de la grille.

Former les enfants à la sécurité routière

Deux agents de la police municipale de Dijon sont affectés, toute l’année, à la formation à la sécurité routière des enfants de la ville. Ils rendent visite à toutes les classes de CM1 ou de CM2 pour enseigner les bases de la sécurité routière aux petits. Les plus grands sont accueillis ensuite sur la piste de sécurité routière de la ville, où ils s’initient à la conduite (d’un vélo) dans des conditions proches de la réalité, ce qui leur permet de décrocher les attestations scolaires de sécurité routière, désormais indispensables pour pouvoir ensuite apprendre à piloter une moto ou à conduire une voiture. La formation dès le plus jeune âge permet d’inculquer les règles et la notion de respect des autres sur la voie publique.

Une action coordonnée autour des marginaux

La présence de marginaux, parfois accompagnés de chiens, dans les rues du centre-ville mobilise régulièrement des commerçants et des riverains. Pour traiter cette question avec sérénité et humanité, la ville de Dijon travaille en lien avec la Société dijonnaise d'assistance par le travail (Sdat), qui peut orienter cette population vers des centres d'accueil et lui proposer repas, activités... La police municipale, tout comme la police nationale, veille, pour sa part, au respect des règles en matière d'alcoolisme sur la voie publique, de muselage des chiens, de mendicité agressive...

Nettoyage des tags & graffitis

La ville de Dijon et l’entreprise de nettoyage Le Signe de l’Environnement agissent au quotidien pourlutter contre la multiplication des tags et autres graffitis.

en savoir plus

Brigade verte

Les agents de la brigade verte de Dijon ont pour mission de préserver notre cadre de vie.

en savoir plus