Si Dijon métropole est connue et reconnue aujourd'hui pour sa force de frappe dans le domaine de l'alimentation, du goût, de la nutrition grâce à son industrie agroalimentaire et à ses centres de recherche et d'enseignement supérieur, elle voit se développer également de nombreux pôles de compétences notamment dans le domaine de la santé ou du développement durable. Dynamique, l'activité économique de la capitale de la Bourgogne-Franche-Comté est ainsi largement diversifiée. Le territoire présente de réels atouts pour l'implantation et le développement des entreprises, reconnus par la presse comme par des organismes officiels tels que l'Insee.

La force de frappe de Dijon métropole en matière d'alimentation

Dijon, Cité internationale de la gastronomie et du vin, abrite un grand nombre d'entreprises, de laboratoires publics et privés et de centres d'enseignement supérieur dans les domaines de l'agronomie, de l'alimentation, du goût et de la nutrition. Ces acteurs sont fédérés au sein du pôle de compétitivité Vitagora. Dijon est également, depuis l'été 2016, le siège de la FoodTech Bourgogne-Franche-Comté (BFC).

Vitagora, pôle de compétitivité d'envergure internationale

Logo Vitagora
Fondé en 2005 à l'initiative de Dijon métropole, le pôle de compétitivité Vitagora fédère aujourd'hui 280 entreprises, laboratoires et centres d'enseignement supérieur de Bourgogne, de Franche-Comté et d'Île-de-France. Il a noué des partenariats avec d'autres pôles situés à Rennes et à Montpellier ainsi qu'avec six réseaux à l'international (Corée du Sud, Espagne, Canada...). Vitagora porte 160 projets, dont 70 % sont déjà financés. Très actif, ce pôle de compétitivité organise de nombreux événements dont un congrès international, chaque automne à Dijon.

Une industrie agroalimentaire en plein développement

L'industrie agroalimentaire à Dijon connaît un développement constant depuis le XIXe siècle. Elle représente aujourd'hui plus de 2300 emplois sur le territoire de la métropole, dans des secteurs aussi variés que les vins et spiritueux, les salaisons, les produits laitiers, les condiments, la pâtisserie et les confiseries...

FoodTech BFC : un terreau favorable aux jeunes pousses

FoodTech Dijon BFC
L'équipe projet de la FoodTech Dijon BFC réunie pour le lancement du projet.

L'État a, lors d'un second appel à projets « FrenchTech », dans le courant de l'été 2016, labellisé le pôle « FoodTech Dijon Bourgogne-Franche-Comté ». Dijon est au cœur d'un écosystème favorisant l'émergence de projets innovants dans le domaine numérique en matière d'alimentation, de goût et de nutrition. Grandes entreprises, laboratoires, structures d'accompagnement à la création d'entreprise sont associés au sein du FoodTech pour permettre, à Dijon, l'éclosion des grandes entreprises de demain. 

Des équipes de recherche de haut niveau

Centre des sciences du goût et de l'alimentation
Le centre des sciences du goût et de l'alimentation, sur le grand campus de Dijon, abrite des équipes de recherche de l'université de Bourgogne, de l'Inra et de l'Inserm.

En 10 ans, le nombre de chercheurs dans les domaines du goût, de la nutrition et de la santé a augmenté de 60 % dans l'agglomération dijonnaise. Le GIS Agrale (groupement d’intérêt scientifique agriculture alimentation environnement) regroupe toutes les compétences existantes en formation, recherche et développement dans le domaine des sciences et technologies du vivant et de l'environnement. En Bourgogne-Franche-Comté, il fédère l’ensemble des forces dans ce secteur, soit un potentiel de près de 2000 étudiants, 150 doctorants et 400 cadres.

Des centres d'enseignement supérieur rayonnants

L'Institut Jules Guyot
L'Institut Jules Guyot fédère, sur le campus de Dijon, les formations aux métiers de la vigne et du vin de l'université de Bourgogne.

L' université de Bourgogne ainsi que la Burgundy School of Business (BSB) proposent des formations supérieures réputées dans les domaines de l'alimentation mais aussi des vins, avec l'Institut Jules-Guyot sur le campus universitaire et la Wine & Spirits Business School de la BSB.

Des pôles de compétence reconnus

L'agglomération dijonnaise s'illustre dans le domaine agroalimentaire mais pas seulement : dans la pharmacie, la santé et les biotechnologies, ainsi que dans les activités liées au développement durable, elle compte de nombreuses entreprises aux savoir-faire reconnus.

Pharmacie, santé, biotechnologies

L'industrie pharmaceutique a marqué l'histoire économique de l'agglomération dijonnaise. C'est ici que sont nés, à l'époque sous l'égide du groupe Fournier, les pansements Urgo. Dijon abrite le siège de Merck Médication familiale, des Laboratoires Vendôme (groupe Johnson & Johnson), une unité de production de Sanofi, une autre du groupe suédois Recipharm... Ainsi que de nombreuses PME innovantes à l'image d'Inventiva, d'Oncodesign, de Crossject ou de CEN Biotech.

Pharmimage

Le pôle  Pharmimage propose, aux acteurs de l'industrie pharmaceutique, une offre de compétences unique en son genre en Europe dans le domaine de la pharmaco-imagerie. Des entreprises proposant des expertises complémentaires (chimie, électronique, pharmacie...) s'associent pour permettre de valider les nouvelles thérapies en utilisant l'image produite par des appareils tels qu'IRM ou « petscan ». Pharmimage s'appuie notamment sur un cyclotron capable de produire les marqueurs servant à mesurer l'efficacité des médicaments dans l'organisme.

BFCare

Dijon est le siège du pôle des entreprises de la santé de Bourgogne-Franche-Comté, BFCare. Une quarantaine d'entreprises fait partie de cette structure visant à organiser des projets fédérateurs. 

Pharmaco-imagerie à Dijon
Les entreprises du pôle Pharmimage fédèrent une palette complète de compétences en pharmaco-imagerie au service de la recherche médicale.

Des clusters dans le développement durable

Dijon, référence écologique en France, accueille des entreprises qui s'illustrent dans le déploiement de technologies favorables à l'environnement, regroupées au sein de deux pôles. Dans le domaine de l'énergie, plusieurs entreprises de l'agglomération dijonnaise sont membres du Pôle nucléaire de Bourgogne (PNB), pôle de compétitivité dont le siège est situé à Chalon-sur-Saône.

Wind4Future

L'implantation, à Longvic, en 2007, d'une usine de fabrication de mâts d'éoliennes, reprise depuis par le groupe Francéole, a constitué la première pierre d'un pôle de compétences dédié au développement de l'énergie éolienne. Wind4Future regroupe 80 acteurs du territoire, industriels mais aussi centres de formation aux métiers de l'éolien. Le cluster implante, au nord de Dijon, un mât dédié à la formation.

L'Institut Jules Guyot
L'Institut Jules Guyot fédère, sur le campus de Dijon, les formations aux métiers de la vigne et du vin de l'université de Bourgogne.

GA2B

Les « entreprises intelligentes du bâtiment » ont leur cluster, à Dijon : 70 acteurs économiques dont 55 entreprises employant au total 1000 collaborateurs sont fédérés dans ce pôle de compétences «  Gestion active du bâtiment Bourgogne » (GA2B), qui conçoit les bâtiments de demain, où la technologie contribue à l'amélioration de la qualité de vie des occupants et à la préservation de l'environnement.

Un territoire marqué par une grande variété d'activités

Capitale régionale, Dijon et la métropole concentre la majeure partie des emplois tertiaires et tertiaires supérieurs de Bourgogne. Si les services, les administrations et l'enseignement sont largement représentés dans l'emploi local, la ville est un territoire industriel (plus de 11 % de la population active) où dominent les activités liées à l'agroalimentaire, à la santé mais également à la logistique et à l'emballage, à la mécanique, à l'électronique... Cette diversité d'activités explique la capacité du territoire à résister, mieux que d'autres, à la crise économique.

Le bassin dijonnais est caractérisé par une réelle dynamique, que confirment les études publiées par l'Insee. Ainsi 1850 emplois ont été créés entre 2010 et 2012 par des centres de décision externes, soit le meilleur résultat constaté dans un comparatif entre 12 agglomérations françaises de taille comparable situées à moins de deux heures de train de Paris (INSEE, décembre 2015). Une autre étude de l'Insee, parue en décembre 2012, soulignait les atouts de Dijon métropole par rapport à six autres agglomérations de taille comparable de la moitié nord de la France : main-d’œuvre diplômée, niveau de revenus élevé, bonne capacité de résistance du territoire...

Une étude de l'Insee publiée en décembre 2015 place Dijon en tête parmi 12 grandes agglomérations françaises pour la création d'emplois dans l'écon...

Format : PDF Poids :1,45 Mo

télécharger

Les atouts reconnus de Dijon Métropole

  • Son accessibilité : 4 autoroutes, 5 lignes TGV, un aéroport d'affaires
  • 120 millions de consommateurs dans un rayon d'une journée de camion ; 1 plateforme bimodale rail-route
  • 138.000 emplois, un taux de chômage maîtrisé, une offre de formation et d'enseignement supérieur diversifiée
  • Une double reconnaissance Unesco, génératrice d'attractivité touristique
  • Une activité congrès intense : 72 201 journées congressistes en 2016
  • 300 hectares de foncier disponible pour l'accueil et le développement des entreprises
  • Des structures d'accueil et d'accompagnement : Dijon Développement, Instalisy...
  • Un environnement favorable à la recherche et à l'innovation : Maison régionale de l'innovation, Satt Grand Est, grand campus, FoodTech Dijon BFC, pôles de compétitivité et de compétences...

Carte des zones d'activité et des écoquartiers 2016

Format : PDF Poids :2,40 Mo

télécharger

L'accueil des entreprises

Guichet unique, dispositif Instalisy, agence Dijon métropole Développement, société publique locale d’aménagement de l’agglomération dijonnaise (Splaad).

en savoir plus

400 hectares pour les entreprises

400 hectares pour l'accueil des entreprises : Valmy, Mazen-Sully, Marché de l'agro, AgrOnov, écoparc Dijon-Bourgogne, la zone industrielle de Beauregard et l'ancienne BA 102.

en savoir plus