Destination Shopping

Zone touristique internationale depuis l'été 2016, Dijon est sillonné par des rues piétonnes. Très accessible, elle propose une offre commerciale diversifiée. Les indicateurs économiques attestent de sa relative bonne santé, dans un contexte national difficile. Les enseignes nationales voire internationales s'intéressent à lui et s'y implantent. Mais le centre-ville n'est pas le seul espace commercial de la ville ni de l'agglomération : le centre commercial de la Toison d'Or, Ikea et les zones marchandes périphériques complètent l'offre d'une capitale régionale devenue une véritable destination shopping.

Le plus grand espace commercial à ciel ouvert de Bourgogne

Dijon cœur de ville constitue le plus vaste espace commercial à ciel ouvert de Bourgogne. Dans un cadre architectural d'exception, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, c'est un lieu de vie animé où se mêlent boutiques, bars, restaurants, logements, lieux culturels, services... Un espace de rencontre grâce à son réseau cohérent de rues piétonnes et de places rénovées.

Des boucles piétonnes pour vous faciliter le shopping

La piétonisation des rues Charrue et Piron et des places Jean-Macé et des Cordeliers a permis de créer un réseau de rues piétonnes permettant aux chalands d'effectuer de véritables « boucles piétonnes » à travers les rues commerçantes sans jamais être perturbé par la circulation automobile.

La ville de Dijon avait, dès 2003, mis un terme à la circulation des véhicules quittant le parking Dauphine dans la rue du Bourg. Puis la place de la Libération et la rue Vauban furent piétonnisées. Enfin la rue des Godrans et la rue de la Liberté en 2012.

Dans un cœur de ville caractérisé par un patrimoine architectural d'exception, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, la piétonisation permet de déambuler en toute sérénité et en sécurité.

La rue Charrue
Les rues Charrue et Piron forment un nouveau plateau piétonnier depuis janvier 2016.

Un cœur commerçant très accessible

Si les artères commerçantes sont réservées aux piétons, l'accès au cœur de la ville reste aisé grâce au réseau de transports en commun qui irrigue le centre-ville. Le tramway en particulier dessert le centre-ville via les stations Monge, Darcy, Godrans et République. Une navette électrique gratuite, Divia City, se faufile dans les ruelles étroites du cœur de ville.

Quant à l'accès voiture, il reste possible grâce à 7288 places de stationnement proposées au cœur de la ville, notamment dans huit parkings en ouvrage.

La fédération Shop in Dijon et les commerçants proposent à leurs clients des billets Divia ou des tickets de parking rendant l'accès au centre-ville gratuit !

La navette Divia City
Électrique et gratuite, la navette Divia City se faufile dans les ruelles étroites du cœur de ville de Dijon.

Une offre commerciale diversifiée

Dijon cœur de ville, ce sont 1400 commerces et services proposés aux chalands et aux touristes. L'offre est diversifiée : habillement, parfumerie, loisirs, décoration, arts de la table, gastronomie et vins, antiquités, produits technologiques... La palette de commerces associe aussi bien des enseignes nationales voire internationales (Galeries Lafayette, Monoprix, Fnac, H&M, Nature & Découverte...) que des boutiques indépendantes.

Le « ventre » de Dijon

Autour des magnifiques halles construites au XIXe siècle par l'architecte Balard se trouvent la plupart des commerces de bouche du centre-ville. Boucheries, salaisons, poissonneries, fruits et légumes, fromages, mais aussi habillement et décoration : le marché des halles se tient tous les mardis, jeudis, vendredis et samedis matins, de 6h à 13h. Il est considéré comme l'un des plus beaux de France.

De mai à septembre, le brunch des halles permet, chaque dimanche entre 11h et 15h, de faire son marché et de « bruncher » autour d'un buffet concocté par un grand chef dijonnais.

Les halles de Dijon
Le marché des halles se tient les mardis, jeudis, vendredis et samedis matins, toute l'année.

Restaurants, cafés, bars à vins, boutiques gourmandes : une offre en forte progression

Le cœur de Dijon, Cité internationale de la gastronomie et du vin, attire un nombre croissant de boutiques gourmandes : épiceries fines, cavistes, articles pour la cuisine, chocolateries, produits traiteur... En 2015-2016, à titre d'exemples, le cassissier dijonnais L'Héritier Guyot a ouvert un magasin, la Moutarderie Fallot a créé un concept innovant de boutique-atelier, un spécialiste de la truffe a ouvert ses portes, la Chocolaterie de Bourgogne a implanté un magasin, la chocolaterie Dufoux s'est implantée...

Les restaurants, cafés et bars à vins ne sont pas en reste, déployant des concepts nouveaux. De jeunes chefs se lancent, des chefs confirmés voire étoilés s'implantent... En 10 ans, la surface de terrasses de cafés et de restaurants a été multipliée par six, pour atteindre 7000 mètres carrés.

Terrasses place de la Libération
En 10 ans, la superficie de terrasses autorisées à Dijon a été multipliée par six. Ici, place de la Libération.

Un cœur de ville en bonne santé économique

Au plan national, ainsi que le soulignent des études sérieuses (Procop 2015, Inspection générale des finances 2016...), les centres-villes connaissent une crise qui se traduit par des taux de vacance important des locaux commerciaux. Dijon échappe à la règle : en 2016, le taux de vacance en cœur de ville est contenu à 5,5 %.

La mise en service du tramway et la piétonisation d'axes majeurs (Godrans, Liberté) a provoqué une augmentation forte du nombre de piétons dans le cœur de ville : 170.000 chalands par semaine rue de la Liberté, 85.000 rue des Godrans, 75.000 rue Bossuet, 65.000 rue du Bourg... (nombre moyen de piétons en 2015). Le cœur de ville bénéficie pleinement de la progression des flux touristiques, due notamment à la double reconnaissance Unesco.

Un espace attractif pour les grandes enseignes

Les grandes enseignes nationales et internationales s'intéressent aujourd'hui à Dijon cœur de ville. La zone de chalandise de Dijon, devenue l'une des 13 capitales régionales françaises, les 2,5 millions de touristes qui visitent chaque année la « zone touristique internationale » qu'est le centre-ville, les grands projets (musée des Beaux-Arts, Cité internationale de la gastronomie et du vin), le boom de l'hôtellerie et de la restauration renforcent fortement l'attractivité du cœur de ville.

Bio C'Bon

À titre d'exemple, l'enseigne de supermarché bio a identifié Dijon comme un marché porteur et comme une base pour son développement dans le Grand Est. En 2016, Bio C'Bon a donc ouvert, rue de la Liberté, à l'emplacement d'une ancienne librairie, un magasin et un restaurant-salon de thé sur trois niveaux. L'enseigne a également basé des bureaux pour sa direction sur le site.

Cour Bareuzai

Deux hôtels particuliers donnant rue des Godrans vont faire l'objet d'un ambitieux programme de rénovation. Autrefois dédiés à des services de la ville de Dijon, ils accueilleront à terme des commerces sur 6000 mètres carrés. Six boutiques sont prévues dans cette « Cour Bareuzai », un projet architectural innovant qui permettra de rouvrir un passage piéton entre le secteur Grangier et la place François-Rude.

Toison d'Or, centre commercial régional

Inauguré le 11 avril 1990 au nord de Dijon, le centre commercial régional de la Toison d'Or a fait l'objet, en 2012-2013, d'une rénovation complète et d'une extension, qui a porté sa surface totale à 78.000 mètres carrés. Il abrite 160 magasins dont un hypermarché et plusieurs moyennes surfaces, ainsi qu'un hôtel 4 étoiles (le plus grand de Bourgogne avec 141 chambres) et un pôle restauration. Desservie par une station de tramway sur la ligne T2, la Toison d'Or, centre commercial du groupe Unibail-Rodamco, propose également à ses clients 3700 places de stationnement.  

Centre commercial de la Toison d'Or
Le centre commercial de la Toison d'Or regroupe 160 boutiques sur 78.000 mètres carrés.

Ikea conforte l'attractivité dijonnaise

En 2003, l'enseigne suédoise leader mondial de l'ameublement, sollicitée par la ville de Dijon, étudie l'ouverture d'un magasin à Dijon. L'importance de la zone de chalandise et la qualité du site d'implantation proposé (l'ancienne friche Seita, le long de la rocade Est) convainquent la direction d' Ikea. L'ouverture du magasin a lieu en 2005. Elle a permis la création de 200 emplois dans ce magasin de 17.000 mètres carrés qui a renforcé le positionnement de Dijon comme destination shopping dans un rayon de 150 kilomètres.

Ikea Dijon
Le magasin Ikea contribue à renforcer l'attractivité commerciale de Dijon en attirant des chalands à 150 kilomètres à la ronde.

Une large offre commerciale en périphérie

L'agglomération dijonnaise compte trois grandes zones commerciales périphériques : le Grand Marché de Quetigny, comprenant le centre commercial Grand Quetigny, l es Portes du Sud, fédérant les zones de Chenôve, Marsannay-la-Côte et Perrigny-lès-Dijon, et la zone d'activités de Fontaine-Ahuy. Toutes trois bénéficient d'une bonne desserte par les rocades mais également par le réseau de transport en commun, notamment Quetigny le long de la ligne de tram T1.

Grand Quetigny ©Philippe Maupetit
Trois grandes zones commerciales périphériques complètent l'offre du centre-ville de Dijon.

Dijon sur le web, c'est aussi...