Eau et assainissement

Dijon métropole a mené des investissements considérables pour être en mesure de fournir une eau potable saine, de rejeter dans l'environnement une eau épurée et de préserver la ressource en eau.

La Dijonnaise, une eau potable saine et de qualité

La carafe d'eau la Dijonnaise orne souvent les tables des restaurants dijonnais. Boire l'eau du robinet représente d'emblée un geste écologique : sans emballage, disponible 24h sur 24, elle affiche un bilan carbone très faible. L'eau potable de Dijon est également riche en oligo-éléments, sels minéraux et calcium. Elle est saine : sa qualité est étroitement contrôlée. Et elle est entièrement naturelle, puisqu'elle provient des sources et des nappes phréatiques de la région.

Eau « la Dijonnaise »
Carafe d'eau « La Dijonnaise » disposée sur une table, verres et fraises.

Des équipements remis à niveau

Dijon Métropole (qui en a repris la compétence à l'ancien Syndicat mixte du Dijonnais) a mis en oeuvre, sous le label "eau vitale" un ambitieux programme de remise à niveau de son service d'eau et d'assainissement pendant les années 2000. Le programme d'investissement, estimé à 130 millions d'euros, a été mené par l'exploitant, Lyonnaise des eaux, sur deux sites majeurs : la station d'épuration de Longvic et l'usine de traitement de Marsannay-la-Côte.

La création de la station d'eau potable de Marsannay-la-Côte, en 2005, permet de traiter, par le principe de "filtration sur charbon actif", l'eau prélevée dans la nappe avant de l'injecter dans le réseau des communes du sud de Dijon. En outre, un programme de longue haleine visant à remplacer systématiquement les branchements en plomb a été engagé en 2003 dans toute l'agglomération.

La reconstruction complète des stations d'épuration de Chevigny-Saint-Sauveur et de Longvic – cette dernière ayant entre 2004 et 2007, représenté le chantier le plus important en France pour la Lyonnaise des eaux – a permis de garantir un assainissement conforme aux normes afin de limiter l'impact sur l'environnement et de cesser la pollution dont était victime le bassin de l'Ouche.

Retour de la nature

En quelques années, dans l'agglomération, les pratiques ont évolué vers une gestion plus douce du végétal et la disparition complète des phytosanitaires. Les multiples parcs, jardins et espaces verts dijonnais deviennent les laboratoires à ciel ouvert de l'écologie urbaine. Et pour végétaliser leur ville, les habitants sont mis à contribution ! 

en savoir plus

Plan climat

Dijon Métropole et la ville de Dijon ont déployé une stratégie exemplaire de lutte contre les changements climatiques, à travers leur Plan climat énergie territorial. Cette stratégie porte aujourd'hui ses fruits : Dijon est aujourd'hui reconnue comme une référence écologique en France.

en savoir plus