Goût, nutrition et santé

La métropole dijonnaise se positionne à la pointe de l'innovation en matière de goût, de nutrition et de santé. Sa filière agroalimentaire forme un écosystème intégré, de la fourche à la fourchette, du laboratoire de recherche à l'industrie. Dijon se positionne comme la ville où se préparent l'agriculture, l'alimentation, le goût et la santé de demain.

La force de frappe de l'industrie agroalimentaire

Avec plus de 2300 salariés, les entreprises agroalimentaires représentent l'un des secteurs d’activités majeurs de Dijon Métropole. Ce secteur d'excellence s'articule autour du pôle d'innovation en agroécologie Agronov et du pôle de compétitivité goût-nutrition-santé Vitagora.

Le pôle de compétitivité agroalimentaire Vitagora

Depuis sa création en 2005, le pôle Vitagora est le fer de lance de l'industrie agroalimentaire en Bourgogne-Franche-Comté. Basé à Dijon, il fédère 278 membres actifs dont 187 entreprises. Il regroupe des start-up, des PME, de grandes entreprises, ainsi que des laboratoires de recherche publics et privés. L'objectif est de mettre au point une alimentation durable au service du bien-être des consommateurs et cela à travers trois domaines d'actions stratégiques :

  • le plaisir gustatif
  • la préservation du capital santé 
  • des productions agricoles et alimentaires plus respectueuses de l'environnement

Vitagora porte quelques 165 projets, parmi lesquels...

  • Le développement d'un pain spécial pour seniors baptisé G-nutrition. Enrichi en protéines et en vitamines, il permet de lutter contre l’ostéoporose.
  • La mise au point d'un drone muni de capteurs, capable de détecter l'état sanitaire de la vigne.
  • L'étude des mécanismes à l’œuvre dans la formation des préférences alimentaires chez l'enfant.

Découvrez le pôle Goût-Nutrition-Santé Vitagora

ToasterLab accélère l’innovation alimentaire

ToasterLab est l’accélérateur du pôle de compétitivité Vitagora. Il attire désormais des start-ups du monde entier.

Depuis 2016, Vitagora accélère la croissance des start-ups grâce à ToasterLab, nouveau nom du programme Accelerise. « Fin 2017, nous nous sommes recentrés sur l’alimentaire », justifie Marthe Jewell, responsable communication du pôle de compétitivité goût-nutrition-santé basé à Dijon métropole. Moyennant un forfait annuel de 5000 €, ToasterLab propose aux jeunes pousses un accompagnement complet. « C’est le même esprit qu’un incubateur, explique Marthe Jewell. Certaines start-ups matures ont beaucoup de mal à décoller, notamment durant les phases d’industrialisation et de commercialisation. »
Dix-huit entreprises ont été accompagnées en 18 mois. La troisième promotion a été lancée en mars 2018. Elle accueille notamment des entreprises venues de Thaïlande ou d’Inde.Mais ToasterLab a aussi donné des coups de pouce à des projets locaux tels que L’Atelier du fruit à Longvic.

Agronov invente l'agriculture de demain

Technopôle Agronov – Copyright Ludovic Charron
Bâtiment du technopôle agro-environnemental Agronov à Bretenière

À Bretenière, au sud-est de l'agglomération, s'est implanté Agronov, le premier technopôle agro-environnemental de France. Dijon Métropole, aux côtés de l'État, de la région Bourgogne-Franche-Comté et des acteurs de la filière agro-environnementale, porte cet ambitieux projet.

À proximité immédiate des champs expérimentaux de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), le site d'Agronov s'étend sur 20 hectares, entièrement dédiés à l'innovation en agroécologie. Une dizaine d'entreprises y sont d'ores et déjà installées.
Parallèlement, les Chambres d'agriculture départementale et régionale ont rejoint le site en septembre 2015.

Le pôle d’innovation agricole accueille des porteurs de projets – start-up et jeunes talents incubés par Premice – et des entreprises bien établies. Tous ces acteurs s’engagent pour une production agricole durable. Agronov propose aussi des formations à l'agroécologie, destinées aux agriculteurs.

Visitez le site d' Agronov, pôle d'innovation en agroécologie.

Dijon, métropole labellisée FoodTech !

Faciliter l'émergence de projets innovants et des futures pépites de l'économie, dans les domaines de la gastronomie et de l'alimentation santé ? C'est le rôle du label FoodTech Dijon Bourgogne-Franche-Comté, attribué par l’État en juillet 2016. Dijon intègre ainsi le convoité réseau des neuf métropoles labellisées FrenchTech en France.

La capitale régionale devient de fait le laboratoire de la FoodTech française. Résultat : plus d'innovation et d'attractivité internationale autour du triptyque goût-nutrition-santé.

Le marché de l'agro

L'ancien marché de gros, créé dans les années 1960 à l'entrée de la zone industrielle Cap Nord, est devenu le marché de l'agro. La halle centrale ainsi que des bâtiments vétustes ont été rasés, permettant l'implantation et le développement d'entreprises du secteur agroalimentaire. Parmi celles-ci se trouvent les Salaisons Dijonnaises, Vitalfa, My Wok, Caves Carrière, Pierre Hubert Traiteur, Petits Plats France... Cette zone d'activités contribue au positionnement fort de Dijon dans le domaine du goût.

Université de Bourgogne

Médecine, pharmacie, droit, lettres, sciences humaines, économie, biologie, sciences du goût, de la vigne et du vin… Ils sont plus de 30 000 étudiants, dont les deux tiers à l’université de Bourgogne, à suivre leurs études supérieures dans la métropole dijonnaise.

en savoir plus

Recherche et formation

Côté recherche et formation universitaire, la capitale régionale se place à l'avant-garde. L'Inra, le Centre des Sciences du goût et de l'alimentation et l'école d'ingénieurs Agrosup se penchent sur les enjeux liés à l'agronomie et à l'alimentation, de la fourche à la fourchette. Signe d'une expertise reconnue, l'Université de Bourgogne Franche-Comté abrite la seule chaire Unesco au monde consacrée aux cultures et traditions du vin.

en savoir plus