Du 16 décembre 2020 au 25 avril 2021

Le Consortium Museum se prépare à rouvrir ses portes au public.

Après un mois et demi de fermeture, trois nouvelles expositions inédites seront dévoilées à partir du 16 décembre, oscillant entre peinture, sculpture et installation. Elles présentent pour la première fois en France les propositions monographiques des artistes Shara Hughes (États-Unis), Sarah Lucas (Royaume-Uni) et Paloma Varga Weisz (Allemagne)

Sarah Lucas

Née en 1962 à Londres, Sarah Lucas est une figure centrale des Young British Artists (YBAs), groupe emblématique de l’art des années 1990 en Grande-Bretagne, qui se forme à la suite de l’exposition historique Freeze en 1988 à laquelle participent des jeunes artistes alors fraichement issus du Goldsmiths College. Lucas participera notamment à l'exposition Sensation organisée à la Royal Academy de Londres en 1997 par Charles Saatchi, à l'origine de la consécration médiatique internationale des YBAs.

Photographe, sculptrice, plasticienne, Sarah Lucas se revendique comme une artiste féministe, radicale et provocatrice. Après un travail de sculpture essentiellement formaliste dans les années 1980, la découverte des théories féministes donne à son oeuvre un nouvel élan. Les oeuvres de Sarah Lucas traitent avec sincérité et humour la question du corps et abordent des thèmes comme le sexe, la mort ou la quintessence de l'esprit et de l’identité britannique. En détournant les stéréotypes omniprésents dans les médias populaires, l'artiste n’hésite pas à jouer avec le sensationnalisme, comme le traduisent les formes  suggestives utilisées dans son travail.

L'exposition « NOT NOW DARLING » (« Pas maintenant chéri ») de Sarah Lucas au Consortium Museum présente un ensemble de sculptures récentes, pour la plupart réalisées à partir de collants rembourrés, parfois fabriquées en bronze ou associées à du mobilier (tabourets, chaises de bureau, fauteuils). Ces figures féminines élastiques, presque réduites à leurs seuls attributs sexuels interrogent les questions de genre, de sexualité et d'identité.

Dijon sur le web, c'est aussi...