20 ans déjà de dialogue interculturel

 

Le festival fête ses 20 ans et signe sa pleine maturité artistique et humaine. Dijon et sa métropole sont à nouveau traversées par un souffle d’altérité et d’ouverture. Les artistes invités et les partenaires associés nous font partager ce que l’art et la culture ont en commun, la capacité à éveiller nos sens, notre esprit
et à nous faire vivre de belles émotions collectives.

"Les Nuits d’Orient" s’enorgueillit de compter pas moins de 60 partenaires : le Théâtre Dijon Bourgogne, le Dancing, La Vapeur, l’Opéra de Dijon, La Minoterie, les établissements culturels de Dijon : les musées, le conservatoire à rayonnement régional, le réseau des bibliothèques, de nombreuses associations culturelles comme l’A.B.C., Zutique Productions, Why Note…, l’université de Bourgogne et les 9 structures socioculturelles de quartier. Le festival s’ouvre encore aux habitants de la métropole grâce à la participation active des villes de Chenôve, Longvic et Quetigny.

Programmation, éclectique et toujours exigeante

140 événements, dont 30 actions de médiation, investissent une cinquantaine de lieux, des plus habituels
aux plus insolites.

L’actualité du festival sera marquée cette année par la présence de personnalités ou d’associations qui œuvrent, chacune à leur manière, à la solidarité entre les cultures. L’orchestre de réfugiés Orpheus XXI, créé par Jordi Savall, rencontrera les jeunes de l’Orchestre des quartiers ainsi que des migrants. Pascal Blanchard, historien, et Lilian Thuram témoigneront de leur engagement citoyen. Ce sera aussi l'occasion pour le site Migrations Besançon-Bourgogne-Franche-Comté de se faire connaître du public dijonnais…

La place de la femme dans nos sociétés y est questionnée, de Maïssa Bey, femme de lettres algérienne, à Deena Abdelwahed, DJ tunisienne, de Samira Kadiri, soprane marocaine, à Aurélie Gonet, dijonnaise, avec son périple à vélo Dijon-Pékin.

Le musée des Beaux-Arts et le musée national Magnin se font écho avec deux expositions d’envergure : l’une avec "Le Grand Tour : voyage(s) d’artistes en Orient" et l’autre dédiée à "Auguste Bartholdi en Orient, 1855-1856". À l’occasion de cet anniversaire, Dijon invite Chefchaouen, ville amie marocaine, à laquelle nous sommes liés par la première convention de partenariat Nord-Sud signée en 2016.

Le festival "Les Nuits d’Orient" bâtit plus que des passerelles entre les deux cultures, de l’Orient à l’Occident. Il invite à faire société, à reconnaître la diversité, le dialogue interculturel, comme des richesses pour notre humanité et comme des facteurs de paix.

Nuits d'Orients 2019, le programme

Format : PDF Poids :5,06 Mo

télécharger

Nuits_d_Orient_affiche_2019

Dijon sur le web, c'est aussi...