Créé en 2008 sous l’appellation « Savoir nager », le dispositif se transforme en 2015, dans le cadre du Comité interministériel à l’Égalité et la Citoyenneté (CIEC), avec le lancement par le secrétariat d’État aux Sports de l’opération « J’apprends à nager ». Développée par la Fédération française de Natation (FFN), elle s’inscrit dans le plan « Égalité et Citoyenneté » qui rappelle la place et le rôle essentiel du sport comme étant :

  • Un outil majeur d’intégration
  • Un outil éducatif et de mixité sociale
  • Un outil de transmission de valeurs fondamentales

Ce programme est ouvert aux enfants âgés de 6 à 12 ans ne sachant pas nager et résidant dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville ou en Zone de Revitalisation Rurale. Il permet, à titre gracieux, à tous les enfants entrant en 6ème de pouvoir évoluer dans l’eau en toute sécurité.

Investie dès 2014 dans le dispositif en proposant des stages à la piscine des Grésilles, la ville de Dijon a étendu l’opération, depuis 2016, à la piscine de Fontaine d’Ouche.

Chaque année, en partenariat avec l’Éducation nationale, 80 enfants sont sélectionnés, en priorité dans les classes de CM2, parmi les écoles des quartiers dans lesquels sont implantés ces deux établissements. 3 stages de 10 séances, selon un cahier des charges fixé par la FFN, sont organisés dans chaque piscine aux vacances d’automne, d’hiver et de printemps.

À l’issue du stage, l’objectif est l’obtention du « Sauv’nage », test fédéral d’un savoir nager minimal reconnu par 16 fédérations regroupées au sein du Comité interfédéral des Activités Aquatiques (CIAA). Si les enfants ne sont pas en mesure de valider leurs compétences du savoir nager, ils devront passés les tests départementaux de l’Éducation nationale.

Pour l’année 2018/2019, 60 enfants ont participé à l’opération et 36% d’entre eux ont obtenu le « Sauv’nage ».

Priorité nationale, le dispositif « J’apprends à nager » participe à la lutte contre les trop nombreuses noyades d’enfants qui surviennent chaque année durant l’été.

Dijon sur le web, c'est aussi...