Convention Dijon métropole // La Poste

Pour une logistique urbaine innovante et durable

Signature d'une convention de partenariat destinée à développer des solutions de logistique urbaine innovantes et durable, entre la ville de Dijon // Dijon métropole et le groupe La Poste

La Poste, acteur majeur de la logistique de proximité, répond aux attentes des pouvoirs publics et des habitants des villes.

La Poste entend proposer des solutions pour une logistique urbaine plus propre, plus silencieuse. La Poste est déjà résolument engagée dans une démarche de livraison propre à Dijon avec la conversion de ses tournées diesel en mode doux (vélo et pédestre) et en véhicules à faible émission, en mettant en place 95 tournées de distribution via ces deux modes (69 tournées en vélo à assistance électrique, 5 tournées piétons et 21 en véhicules électriques).

La Poste, première flotte de véhicules électriques au monde.

Depuis 2012, La Poste déploie massivement des véhicules électriques pour assurer la distribution et la collecte du courrier et des colis. Elle dispose de la flotte de véhicules électriques la plus importante au monde, qui préserve la qualité de l’air et limite considérablement les nuisances sonores dans l’espace urbain (près de 39 000 véhicules dont  8 000 voitures électriques, 6 300 3-roues électriques, 1 300 quads électriques et 23 000 vélos à assistance électrique ainsi que 200 véhicules roulant au gaz naturel pour véhicules GNV, circulent partout en France). La Poste s’engage à diminuer de 30 % ses émissions de CO2 à horizon 2025, par rapport à 2013.

Des alternatives à la livraison à domicile.

Le Groupe La Poste se positionne comme un acteur de référence de la livraison durable en ville. La logistique de proximité est un projet prioritaire pour La Poste qui veut contribuer, aux côtés des collectivités locales, au développement d’une ville fluide, connectée et desservie en mode doux. Penser la logistique en ville aujourd’hui, c’est aussi trouver des solutions qui limitent les déplacements de chacun.

Le Groupe propose une nouvelle solution pour le retrait des colis. En plus des possibilités de livraison déjà offertes (à domicile, en bureau de poste ou dans un relais), les internautes peuvent également choisir de se faire livrer en consigne Pickup Station.

Simple, rapide et sécurisée, une première consigne a été installée dès juin 2016 devant la gare SNCF de Dijon. Les consignes Pickup Station permettent aux clients, ayant choisi ce mode de retrait au moment de la commande en ligne, de venir récupérer leurs colis en quelques secondes, 7 jours sur 7.

La convention de logistique urbaine, un pas de plus pour Dijon métropole et la ville de Dijon

La ville de Dijon et Dijon métropole sont engagées dans une démarche d’excellence écologique : diminution des émissions de gaz à effet de serre de 20 % d’ici à 2020, augmentation de la production d’énergies renouvelables, création d’une ferme photovoltaïque, d’une unité de production d’hydrogène, développement du réseau de chaleur urbain, du secteur piéton et de la voirie cyclable, un tramway, une flotte de 102 bus hybrides, 5 navettes électriques, … Ces nombreuses actions en faveur de l’environnement ont d’ailleurs permis à la collectivité d’être classée 4ème du dernier concours de Capitale Verte Européenne.

La ville de Dijon et Dijon métropole souhaitent favoriser davantage les expérimentations et les actions concourant à la mise en place d’une logistique urbaine compatible avec ses engagements : la qualité d’un service de proximité rendu aux habitants de la métropole dijonnaise dans le respect de l’environnement.

Cette convention s’articule autour de plusieurs objectifs. Le Groupe La Poste s’engage à :
  • Compléter, sur le territoire de la ville de Dijon, le dispositif de livraison, en mode majoritairement doux (à vélo à assistance électrique, à pied, en tricycle électrique), des petits colis rentrant dans les boites aux lettres normalisées ;
  • Convertir progressivement, sur le territoire de Dijon métropole, le reste de ses tournées diesel en tournées à faible émission afin de livrer les plis et colis, en s'appuyant sur un mode de transport plus propre (vélos à assistance électrique, chariots piéton, utilisation du transport en commun, véhicules électriques, véhicules GNV ou toute autre nouvelle technologie innovante permettant un transport plus propre).

Ces dispositifs permettront non seulement de réduire le nombre de tournées en véhicule, mais aussi éventuellement de prendre en charge les colis en provenance d’acteurs économiques locaux.
 

  • Mener un travail collaboratif avec d’autres partenaires logisticiens, y compris de l’économie sociale et solidaire et avec les entreprises situées sur le territoire de Dijon métropole afin de promouvoir la création d’un ou plusieurs centres de mutualisation dans l’objectif de réduire le nombre de kilomètres parcourus en ville ;
  • S'appuyer sur des espaces logistiques pour optimiser les flux de transport et réduire ainsi le nombre de kilomètres parcourus en ville par ses véhicules. Cela se traduira par l'aménagement des surfaces logistiques urbaines dont La Poste est actuellement propriétaire ou locataire ou qu'elle pourrait acquérir ou prendre en location ;
  • S'appuyer sur ses consignes à colis placées dans les lieux de flux multimodaux de Dijon métropole et des lieux d'habitation dense ou de concentration de commerces de proximité pour réduire le nombre de kilomètres parcourus et de véhicules sur la route, pour la livraison et collecte de colis et marchandises ;
  • S'appuyer sur ses infrastructures logistiques pour développer des services de gestion de stocks et d'approvisionnement pour tous les utilisateurs (particuliers, commerçants, artisans, entreprises voire collectivités).
Dijon métropole et la ville de Dijon s'engagent à :
  • Créer les conditions favorables au développement des activités de logistique, à faible émission, liées au transport de marchandises ;
  • Étudier, en concertation avec les multiples acteurs du dernier kilomètre, la possible mise en place d’une règlementation du transport de marchandises offrant par exemple des plages horaires de circulation plus larges pour les véhicules à faible émission, GNV et électriques, au niveau des zones piétonnes ;
  • Prendre en compte, dans leurs politiques publiques d’aménagement, la mise en œuvre d’actions facilitant le développement de solutions de livraisons propres et promouvant la mutualisation des livraisons ;
  • Examiner, sous réserve de faisabilité technique, les conditions d'implantation de consignes automatiques à colis multi-opérateurs en concertation avec les opérateurs logistiques et les commerçants afin d’apporter des réponses aux nouvelles pratiques de consommation et de livraisons ;
  • Favoriser l’émergence, s’ils sont pertinents :
  1. D’un ou de plusieurs Centres de Distribution Urbains (CDU) multi-opérateurs afin de développer notamment la massification des flux amont, la mutualisation de la distribution en centre-ville et le stockage déporté pour les commerçants et les PME du centre-ville ;
  2. D’espaces Logistiques Urbains (ELU) en zones denses.
  • Contribuer à la sensibilisation des acteurs économiques situés sur le territoire de Dijon métropole aux solutions innovantes (stocks déportés, livraison en H+, consignes, etc.).

Dijon sur le web, c'est aussi...